mardi 30 novembre 2010

Grèce, on se demande ou est passé l'hiver

Demain, 1er décembre. Aujourd'hui, même si le temps était maussade le thermomètre approchait les 25°. Beaucoup d'entre nous vous diront qu'ils se sentent oppressés par cette chaleur inusuelle pour la saison, il est vrai que ce temps ressemble davantage au début de l'été qu'au début de l'hiver. Non que l'hiver en Grèce soit très rude en général, car nous passions très souvent du maillot au manteau et vice et versa, les météorologues annoncent que ce mois de novembre est l'un des plus chauds des dernières décennies (depuis les années soixante parait-il).

Les prévisions sont tout aussi rassurantes pour notre porte-monnaie : il semblerait que ce temps hors-norme devrait durer jusqu'à Noël, en alternance avec quelques journées un peu plus froides et pluvieuses, juste l'histoire de nous rappeler qu'on est en hiver.

Le plus dure de l'histoire, c'est que poussées par les habitudes les femmes portent des bottes, d'autres ont sorti leurs anoraks et doudounes. Les quelques touristes circulent très légèrement habillés : c'est vrai qu'ailleurs l'Europe grelotte sous la neige.

C'est tout de même bien la première fois depuis que je suis en Grèce qu'on a la chance, compte tenu de la crise et des restrictions, d'avoir un tel temps. Pas de chauffage pour le moment, ou si peu pour casser l'humidité qui s'installe.

En espérant que ce bouleversement ne sera que passager car malgré tout c'est quand même trop bizarre d'avoir plus de 20° à l'approche de Noël, le compte à rebours est lancé pour les fêtes. J'attendrai qu'il fasse un peu plus froid pour décorer notre sapin de Noël et illuminer notre maison.

0 Ajouter et lire vos commentaires: