mardi 21 octobre 2008

UNE NOUVELLE JOURNEE DE GREVE A ATHENES SANS INCIDENTS

Mardi 21 octobre 2008, une journée de grève vient de s'achever, heureusement sans incident.


A l'appel de la GSEE, la confédération générale des travailleurs, mais aussi cette fois-ci de l'ADEDY, syndicat du secteur public, toujours pour dénoncer les réformes économiques et les privatisations, le pouvoir d'achat qui s'amenuise de jour en jour, et sous un goût de corruption avec l'affaire du moment "Vatopaidi", la Grèce était une nouvelle fois paralysée aujourd'hui.


Athènes était étrangement très calme. Moi qui m'attendais à trouver sur la route une circulation monstre, tout le contraire ! Pas de métro, avant 9 heures du matin (jusqu'à 17 heures uniquement pour faciliter la venue des manifestants vers le centre d'Athènes pour le grand rassemblement). Les bus ont commencé à circuler vers 8h30.


Athènes à 8 heures du matin était désertée. Comme c'est étrange, à croire que la vie s'est arrêtée aujourd'hui dans la capitale grecque.


Je m'étais préparée à fondre dans ma voiture aujourd'hui. Mon parcours jusqu'au métro que j'effectue en temps normal en 15 à 20mn je l'ai fait en 10mn. Si seulement Athènes pouvait être comme cela tous les jours, ce serait du stress en moins. Résultat, j'ai marché jusqu'au centre pour me rendre au travail puisqu'il n'y avait aucun transport en commun avant 9h00 (en réalité beaucoup plus tard).


La manifestation s'est très bien passée, pas trop d'épisodes d'anarchistes en mal de violence. Des milliers de manifestants pacifiques ont pu défiler contre la politique de rigueur du gouvernement conservateur.


Tous les secteurs ont été touchés, secteur publique et privé. Demain, il n'y aura pas de presse écrite. Aujourd'hui les chaînes de télé ont passé en rediffusions d'anciennes émissions, il n'y a pas eu de JT (quelle chance nous avons échappé à cet étalage écoeurant de news people !!! Infos sans aucun intérêts de toutes les façons).



D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi les journalistes ont fait grève aujourd'hui. Ils auraient du être là aujourd'hui au premier plan pour que la lutte contre la vie chère soit étalée sur toutes les écrans de télévision et faire grève DEMAIN. C'est là un vrai cadeau au gouvernement au pouvoir qu’ont fait les journalistes en fin de compte, je suis sûre qu'ils en ont parleront à peine pendant les JT de demain. Dommage ....



Demain, 22 octobre, c'est au tour des petits commerçants de faire grève. Eux aussi contre la vie chère ... Le porte-monnaie de la ménagère se vide, celui des caisses des magasins aussi.


Athènes ressemble à Paris aujourd'hui. Demain Paris ressemblera à Athènes, Berlin ou Londres. Parce que rien ne va. Travailler pour gagner plus ??? Personnellement, je vois rien en plus, toujours plus d'économie, et ce n'est pas facile lorsqu'on vit en Grèce et qu'on a des enfants adolescents. L'éducation en Grèce coûte cher. Cours privés de langues, cours privés de soutien au cours, cours privés pour la préparation au concours d'entrée en université.


Verrons-nous enfin un jour meilleur ? J'en doute.
,

0 Ajouter et lire vos commentaires: