mardi 28 octobre 2008

FETE NATIONALE GRECQUE : HOMMAGE DE GRANDS FRANCAIS A LA RESISTANCE GRECQUE



Aujourd'hui la Grèce est en deuil, pas en deuil de son histoire, parce qu'aucun pays ne doit oublier son histoire, parce l'histoire nous permet de marcher vers demain et parce que la Grèce a ce pouvoir étrange de ne pas oublier.

Chaque peuple a son devoir de mémoire, la Grèce le prouve chaque année. 28 octobre 1940 : Jour du NON de Metaxas à Mussolini. Le 28 octobre en Grèce est le second jour férié de l'année (le premier le 25 mars).



Aujourd'hui, devoir de mémoire, les enfants cette semaine ont eu un programme orienté autour de leur histoire. Les écoles défilent dans toutes les municipalités de Grèce. On y voit encore des rescapés de cette guerre, mais pour combien de temps encore ? L'hommage de la nation reste fort dans ce petit pays.




Le grand défilé militaire a lieu dans la deuxième capitale du pays, Thessalonique.



Le drapeau grec est à l'honneur, dans chaque maison le drapeau est de sortie, les enfants assistant aux défiles des écoliers tiennent dans leurs petites mains un petit drapeau grec en vente à chaque coin de rue. Musique obligatoire, chants démotiques, chants guerriers. Jour de fête en Grèce, jour de mémoire. Jour blanc, bleu. Jour de fierté pour les Grecs qui fêtent la bravoure de ces hommes qui se sont battus pour leur pays. Ils se sont enfoncés sans hésiter encore plus dans la misère mais ils sont sortis vainqueurs.




Un petit rappel de l'histoire




La résistance du peuple grec pour sa liberté


Le soir du 27 octobre 1940, l'ambassadeur italien à Athènes, Grazzi, apporta un ultimatum de Mussolini à Metaxas. L'Italie avait concentré son armée dans l'Albanie voisine et le Duce demanda le libre passage de ses troupes afin d'occuper des points stratégiques sur le sol grec. La Grèce se range aux côtés de la Grande-Bretagne au moment où Hitler occupe la plus grande partie de l'Europe. Metaxas rejeta l'ultimatum le 28 octobre, faisant écho à la volonté du peuple grec à résister ; une volonté exprimée par le mot Ochi (Non en grec). Quelques heures plus tard, l'Italie envahit la Grèce. La résistance inattendue de la part des troupes grecques, le fiasco de Mussolinin accéléra l'intervention allemande.



A la fin de l'année 1940 les troupes italiennes étaient repoussées bien au-delà de la frontière gréco-albanaise. La Grèce subit de très lourdes pertes humaines et matérielles. La résistance grecque aida à chasser les Allemands en 1944-1945. En octobre 1944 Athènes est libérée.




Hommages d'hommes


Des hommes politiques, des humanistres et philosophes ont rendu hommage à la résistance héroïque de ce petit pays qui s'est battu aux côtés des "grands", Robert Schumann, Albert Camus (la Grèce est pour Camus une sorte de patrie idéale qui a su ne rien renier, ni le sacré ni la raison), Paul Eluard, des peintres et bien d'autres ....




J'aime ce poème de Paul Eluard écrit le 9 décembre 1944.





"Athena"

Peuple grec peuple roi peuple désespéré
Tu n'as plus rien à perdre que la liberté
Ton amour de la liberté de la justice
Et l'infini respect que tu as de toi-même

Peuple roi tu n'es pas menacé de mourir
Tu es semblable à ton amour tu es candide
Et ton corps et ton coeur ont faim d'éternité
Peuple roi tu as cru que le pain t'était dû

Et que l'on te donnait honnêtement des armes
Pour sauver ton honneur et rétablir ta loi
Peuple désespéré ne te fie qu'à tes armes
On t'en a fait la charité fais-en l'espoir

Oppose cet espoir à la lumière noire
A la mort sans pardon qui n'a plus pied chez toi
Peuple désespéré mais peuple de héros
Peuple de meurt-la-faim gourmands de leur patrie

Petite et grand à la mesure de ton temps
Peuple grec à jamais maître de tes désirs
La chair et l'idéal de la chair conjugués
Les désirs naturels la liberté le pain
La liberté pareille à la mer au soleil
Le pain pareil aux dieux le pain qui joint les hommes
Le bien réel et lumineux plus fort que tout
Plus fort que la douleur et que nos ennemis





0 Ajouter et lire vos commentaires: