vendredi 16 mai 2008

VIVRE EN GRECE : CONSEIL CONTRE LA CHERTE DE LA VIE

Lutter contre la cherté de la vie, telle est l'optique de certains usagers athéniens des transports en commun.

ΜΗΝ ΠΕΤΑΤΕ ΤΑ ΕΙΣΗΤΗΡΙΑ (NE JETEZ PAS VOS BILLETS)

Tel est le slogan du message que j'ai reçu. Alors apprenez le pourquoi :

Dès le 1er mai 2008, le gouvernement grec a annoncé un changement de tarif pour les transports en commun, un billet commun à 0,80€, on découvre grâce à un message sur internet qui circule qu'un groupe de consommateurs, bien décidés à réagir contre les augmentations massives des produits de première nécessité, dont les billets de métro, ont décidé de ruser de malice.

Comment font-ils ?
Ils font leur trajet comme d'habitude en prenant soin de bien oblitérer leur billet. Seulement en fin de parcours, ils laissent, pour ceux qui le veulent et qui , leur billet, dont ils n'ont plus besoin à disposition du prochain utilisateur directement sur la machine à oblitérer.

Malin comme système non ? Tant que votre billet est dans la limite du temps autorisé chacun peut s'en servir...

Petit rappel sur les tarifs des transports en commun à Athènes :
Depuis le 1er mai 2008, un seul billet doit être oblitéré quelque soit le moyen de transport utilisé à Athènes.
Il n'est plus nécessaire d'avoir des billets différents selon le mode de transport utilisé.
Métro, Ilektrikos, Tram, bus et train de banlieue (zone urbaine seulement), un seul billet qui contre 0,80 €, valable pour un trajet de 90 minutes !
Avec le même billet, vous pouvez même faire un aller/retour.

Avant ce nouveau système, le billet du Métro pour 1h30 coûtait 1€. Moins cher maintenant à 0,80€ !
Pourquoi donc un mécontentement ? Tout simplement parce que le pour plus grand nombre d'usagers qui utilise les bus, le billet qui était alors à 0,50€ passe au tarif commun à 0,80€ !

Le Grec est-il ce vieux routier qu'il laisse entendre ? adroit, astucieux, combinard, débrouillard, dégourdi, finaud, fine mouche, futé, habile, machiavélique, malicieux, malin, renard, retors, rossard, roué, rusé, un sac à malices, trompeur.

Le Grec en a surtout assez de ces augmentations de masse. Je trouve ce système audacieux mais j'avoue qu'aujourd'hui à Syntagma il n'y avait pas de petits billets !!!

1 Ajouter et lire vos commentaires:

hortense a dit…

J'ai aussi entendu parler de cette combine mais je ne l'ai jamais vu appliquée. Je la trouve très astucieuse et surtout elle reste dans la légalité. J'aime la façon que les grecs ont de contourner la loi sans l'enfreindre :p