samedi 23 mai 2009

GRECE, IMMIGRES A FLEUR DE PEAU

Hier, vendredi 22 mai, témoin d'une scène pas banale en plein coeur d'Athènes face au Parlement, face au ministère grec des Affaires étrangères, sur la très vénérable place de la Constitution (Syntagma) : une centaine d'immigrés à fleur de peau.

Sur internet, vous trouverez des centaines de depêches qui relatent les événements. Ne pensez surtout pas que cette manifestation était si importante, les manifs à Athènes ce n'est pas ce qui manque, mais si brutale, sortant de l'ordinaire

Mais les titres qui apparaissent aujourd'hui dans les médias ?

Des fous d'Allah dévastent le centre d'Athènes - Nouvelle manifestation d'immigrés musulmans, incidents à Athènes - Guerre pour le Coran dans le centre d'Athènes - Arrestations et blessés après les événements du centre d' Athènes - Episodes à Syntagma pour le Coran - Soulèvements "sacrés" sous la direction de musulmans turcs et kosovars ...

A peine sortie du bureau, je tombe en plein dans cette manif. Mon premier sentiment ? Encore des décus de la société. En avancant en peu plus, je m'apercois que la scène est quand même assez originale, puisque pour la première fois, j'entend des appels musulmans "Allah, Allah", des hommes (que des hommes !), monter sur des arbres, hurler, lancer des pierres, injurier les forces de l'ordre, casser, briser. Le ton monte, il ne fait pas bon trainer ici.

C'est en arrivant chez moi plus tard dans la soirée que je découvre en regardant le JT que la manifestation a vraiment dégénérée. Il fallait s'y attendre, vu la rage qui laissait paraître le bout de son nez. La police a répondu à coups de gaz lacrymogènes et a arrêtés quelques 46 immigrés.



Cela fait quelques jours déjà que le centre d'Athènes est comme un chaudron qui mijote. Déjà le week-end dernier, des premiers incidents avaient eu lieu entre des groupes d'extrème droite et des immigrés. Cette fois-ci le coup de chaud de la place Syntagma a eu lieu après qu'un policier lors d'une opération-skoupa (de balai) ait arrêté pour un contrôle usuel de police, un immigré syrien qui tenait soit-disant un papier (passages du Coran) écrit en arabe enroulé dans du papier cuisine et non pas le livre sacré du Coran. Le policier aurait déchiré et piétiné ce documents d'ou l'enclanchement des épisodes d'hier.

Il est évident qu'il faut condamner toute forme de discrimination religieuse, qu'il faut encourager la liberté de la religion dans ce pays, condamner l'extrémisme qu'il soit orthodoxe, musulman ou catholique .... Mais aussi contrôler les mosquées clandestines, comprendre les réels besoins de la communauté musulmane d'Athènes, en construisant enfin une mosquée à Athènes à Votaniko (histoire qui dure depuis 2006), où un cimetière (Schisto) comme cela est promis depuis plusieurs années. C'est vrai qu'en Grèce, pays orthodoxe à 98 pour cent, il n'est guère facile d'être non-orthodoxe.

Ce qui me gêne le plus c'est jusqu'à maintenant, nous n'avions pas ici ce genre de débordement de la part des immigrés. Que s'est-il passé réellement ? Y-a-t-il eu manipulation de l'incident ? Une page est en train de se tourner et il faut à tout prix arrêter le cours de l'histoire avant qu'il ne soit trop tard.

A fleur de peau :
A la surface de la peau, qui réagit à la plus petite sollicitation. C'est ainsi d'une personne qui a une sensibilité à fleur de peau qui peut très vite d'une manière très brutale ou déplacée, réagir à ce qu'elle prend parfois à tort pour une agression verbale.
D'autres diraient : râle pour un rien, s'enerve pour un rien, à bout de nerfs, sensible.

1 Ajouter et lire vos commentaires:

MaryAthenes a dit…

Ces evenements m'inquietent au plus haut point !
La situation des immigres clandestins me semblent par ailleurs completement incontrolee...j'ai vu dans l'emission "protagonistes" que depuis que Sarkozy ne delivrait plus de visa, les maghrebins arrivaient clandestinement en Grece apres avoir obtenu un visa pour la Turquie, dans l'espoir de se rendre en France...
J'ai l'impression que ca ne peut que degenerer...
J'ai des amis qui ont un hotel dans la rue Menandrou, dans le guide du routard depuis des annees, eh bien dernierement les touristes arrivent et repartent aussitot, la rue est devenue infrequentable, des vols ont eu lieu dans les locaux de l'hotel, sans parler des drogues qui squattent a la porte et laissent trainer leurs seringues sur les trottoirs !
Mais que fait le gouvernement que diable !