lundi 31 décembre 2012

2012 en Grèce. Titrez FIN.

Voilà donc une année qui s'achève. 2012 se termine, pas sous les meilleures augures, pour accueillir dès demain 2013.

Comme tous les ans, nous essayons de faire notre rétrospective de l'année qui vient de s'écouler. 12 mois de durs labeurs, d'espérance, de renonciations, mais aussi d'amour et de liberté, fierté pour ce qu'on a accompli jusqu'à aujourd'hui, 31 décembre 2012.

2012 aura été l'événement du web, de l'information, qu'elle soit bonne ou mauvaise, Twitter, Facebook et autre plateformes qui font s'échapper l'actualité. Cette actualité qui vient du terrain, via nous, simples blogueurs.

2012, aura - encore - été l'année de la crise en Grèce qui s'étend à l'infini. Les images ne sont pas flatteuses, nous perdons nos repères, notre routine de vie face à la misère grandissante qui sévit dans ce pays néanmoins si attachant.

2012 aura été l'année des élections législatives. Le paysage politique est durement touché. Au fil des mois, nous avons redécouvert avec dégoût le visage véreux de la corruption de nombreux de ces élus du Parlement hellénique. Tout n'est qu'intérêt. Quel gâchis !

2012 aura été l'année de la misère collective. La classe moyenne tend à disparaître pour laisser place aux pauvres de demain. Demain, c'est demain.
Baisse des salaires, licenciements abusifs, contrats de honte, harakiri sur les jeunes.
Misère, misère et misère. 

2012 aura aussi


Personnellement, 2012 aura été pour moi et pour mon espace témoin et de défoulement "Paris-Athènes Blog" une année un peu à ralenti. On essaye un peu de se préserver face à ce fléau mondial qui est la crise. On se pose des questions. On essaye de comprendre ce qui est incompréhensible. J'aurais voulu être beaucoup bavarde mais je n'ai pas réussi atteindre mes objectifs. Je me suis tournée vers d'autres occupations, plus ludiques, certainement plus créatrices.

Alors, qu'elles seront les promesses de 2013 ?
Aurons-nous ici bas un semblant de reprise ?
Devrons-nous nous rendre devant la réalité si évidente ? S'adapter au besoin et aux capacités qui nous sont propres ?

Je vous souhaite à tous du plus profond de mon coeur, la santé et qu'elle dure toujours !
Je vous somme de vous battre, pour vous, votre famille, votre pays quel qu’il soit.
Profitez de ces petits moments de bonheur qui resteront dans votre mémoire.
N'oubliez jamais ceux qui, à la fin de leur parcours, nous ont quitté.
Pardonnez ...
Aimez...
Vivez...

Je vous souhaite à tous une très bonne année.
Amicalement vôtre. 


2 Ajouter et lire vos commentaires:

nonhybris a dit…

Recevez à votre tour nos très sincères voeux de bonheur et de santé pour vous, pour vos proches... et pour la Grèce. Encore merci pour vos chroniques pleines de vie, d'informations et de bon sens!

maigrir trucs a dit…

très sympa le dessin ;-)