vendredi 24 septembre 2010

Zante, île grecque sous occupation anglaise



Argassi, Zante (2010)Argassi, vue nocture


Je ne voudrais jamais voyager en dehors de mon pays et avoir la sensation de me sentir chez moi. Voyez-vous "Voyager à Zakynthos (Zante)" c'est un peu se rendre à Picadilly !

Quel choc ! Tous les magasins, et autres boutiques de souvenirs, mais encore superettes, tavernes, pubs (vous savez le kafenio à la grecque...) clubs sont faits sur mesure pour les touristes anglais. Non anglophones s'abstenir !

Pas d'inscription en grec, ou si bien dissimulées, des pancartes en gros et bien placées, en anglais exclusivement. Les employés, anglais pour la plupart.

Quelle déception ! Un peu comme si vous vous trouviez en plein coeur de Londres avec le soleil et la plage en option. Enervant à l'extrême. Encore heureux que nous logions à Argassi, car si nous avions choisi comme lieu de villégiature le village de Laganas, je crois que je n'aurais pas pu endurer plus de deux jours !!!

La-bas, c'est le paradoxe. Je comprends que les autochtones veulent "faire leur pain" mais tout de même... En pleine matinée, à peine 11h00 passée, sans un respect pour autrui, vous y rencontrerez des anglais désœuvrés, de tout sexe et de tout âge, avec l'accent des faubourgs de Londres, bières à la main, saouls à mourir, les yeux injectés de sang, arrivant à peine à tenir debout sur les fameuses "gourouna" comme on les appelle ici, motos à 3 roues.

Je comprends maintenant pourquoi la police grecque y envoie des renforts pendant les mois chauds de l'été. Chauds, vraiment chauds sur tous les points de vue. Quel gachis !

A noter, cependant, Laganas est l'un des points de départ de petits bateaux vers l'île de Marathonissi, l'île aux tortues, moyennant 10 euros par personne pour une heure et l'assurance soit- disant dit de voir les tortues Caretta caretta ou au prix de 18 euros avec un arrêt sur l'île de Marathonissi.

5 Ajouter et lire vos commentaires:

Nonhybris a dit…

Oui, le tourisme de masse amène ce genre de catastrophe! Nous l'avons constaté, en particulier, à Corfou ou à Rhodes (pourtant si belles). Mais une clientèle plus huppée peut aussi détruire le charme d'un lieu, comme à Mykonos. Heureusement, il reste de petits paradis: Sifnos, Ithake, Karpathos, Milo ...et des iles où le tourisme garde des proportions raisonnables: Naxos, Cephallonie, Leucade, Kalymnos...mais nous n'y allons jamais au mois d'août!

Paris-Athènes a dit…

Effectivement pour Rhodes on me l'a dit que c'était plus ou moins le même scénario. C'est déjà pour moi une destination interdite...

J'ajouterai pour les petits paradis également Samothraki, Thassos, Skopelos, Alonissos. Leucade, j'ai en gardé un souvenir tendre et j'y retournerai.

Mais aussi le centre de la Grèce, car il n'y pas que les îles bien évidemment : Ioannina, Karpenissi, Agrafa. La Chalcidique...`

Et bien entendu, je suis d'accord jamais au mois d'août !

{Marianna} a dit…

Je viens de Zakynthos, j' habite en Athenes... C'est vrai que la situation en Laganas et Argasi est embarrassant... Je ne jamais sort pour s'amuser dans ces lieux. Les hommes d'affaires dans à cette île n' ont pas d' education... Plein frustration!... Heureusement, Il y a beaucoup de lieux miraculeux en Zakynthos!

Paris-Athènes a dit…

Vous êtes originaire d'une très belle île qui malheureusement perd petit à petit au nom du tourisme de masse (et bon marché) sa personnalité.
J'ai aimé à Zakynthos les plages, la mer, les paysages mais pas tous ces villages.
Par contre j'ai découvert la côte nord-ouest et ce superbe coucher de soleil et le beau village de Maries. Ca j'ai aimé !

{Marianna} a dit…

Il y a beacoup de bonnes places a visiter, c'est vrai pour tous les regions en Grèce... Mais les gens a devenus des plus en plus des partisans du profit facile... Et ça nous detruirons je crains... :/