mercredi 1 juin 2011

Une prière pour nous "Indignés"


Je suis agréablement surprise qu'après plus de huit jours de rassemblement sur la place historique et pleine de symboles qui est Syntagma, le combat est toujours aussi pur qu'au premier jour.

Un vrai camouflet aux manifestations d'avant !

Hommes, femmes et enfants s'y retrouvent chaque soir, ils sont des milliers et sont là pour montrer leur mécontentement mais aussi leur peur du lendemain. D'autres s'y sont installés pour de bon, on y trouve des campements, des mini expositions. Aucune haine, mais du désespoir pour certains, un réconfort pour d'autres. Tous sont unis, solidaires pour leur Grèce, face à la Vouli, le parlement hellénique. Ils manifestent toutes paumes ouvertes face aux 300 députés de leur assemblée.

Aucune réponse.

Pas de foule enflammée, des hommes et des femmes comme vous et moi. Rien de bien particulier sinon un souci commun : comment s'en sortir ?

Aucune réponse.

Ils sont tous prêts à faire des concessions, et Dieu FMI le sait bien, ils en ont fait des concessions depuis plus d'un an :
- perte de salaire pour les fonctionnaires
- gels des salaires et des retraites
- hausse de la TVA
- perte de pouvoir d'achat
- retour de l'inflation galopante
- chômage
- plans d'austérité
et j'en passe

Les Grecs seront-ils obligés comme à des moments de leur sombre et triste histoire de s'exiler pour un meilleur lendemain ? L'horloge a-t-elle fait marche arrière soudainement ?


Alors je prie pour la Grèce, pour les Grecs et pour nous autres.  Une prière pour nous "indignés" d'Athènes, de Thessalonique, de Patras, de toutes les villes et lointains villages de Grèce et de Navarre :


- que la lutte du genre humain soit pure
- que leur combat soit compris
- que leur peine soit récompensée
- que les partis politiques ne soient jamais mélangés au combat
- que les syndicats soient éloignés de la foule des citoyens
- que les "anarchistes connus inconnus" soient chassés des manifestations
- que les grands discours ne soient plus vénérés

Alors les citoyens indignés auront gagné leur pari. Celui d'être un tout, celui d'être La Démocratie.

Alors seuls les actes seront recompensés.

2 Ajouter et lire vos commentaires:

Anonyme a dit…

AMEN, JE PRIE AVEC TOI que cela reste spontane et pacifique
scalpa. le piree

VB a dit…

Je soutiens ce mouvement d'une population qui s'exprime et ne reste plus passif.
Je regrette le peu de médiatisation (ici, c'est de la censure pure) mais même au niveau européen ce qui montre l'ampleur d'une situation très mal gérée de toute part...