mercredi 30 septembre 2009

LE COMPTE A REBOURS DES ELECTIONS

Plus que 4 jours avant les élections. Bizarre, j'ai l'impression que cette fois-ci les Grecs ont perdu de leur verbe ! Tout ici est tellement calme. Cela ne ressemble vraiment pas aux quelques périodes électorales que j'ai vécues jusqu'à aujourd'hui.

- Pas d'appels dans les quartiers, banlieues comme cela se faisait à coups de haut-parleurs.
- Peu de tracts, bien moins en tous les cas que par le passé
- La place Syntagma ne croule pas sous les tonnes de feuilles volantes

A leur place, nous avons
- des sms envoyés sur nos portables
- des appels téléphoniques des bureaux de députés ou du parti lui-même rappelant telle ou telle mobilisation ou discours d'un député candidat
- une couverture extraordinaire sur internet


La politique de communication des partis politiques semble changer. Moins de gaspillage, un certain respect de l'environnement.

Les élections législatives en Grèce c'est dimanche. 4 octobre 2009. Vote sanction disent certains. Les jeux semblent être déjà joués mais ne sait-on jamais ...
300 députés seront élus au scrutin proportionnel pour un mandat de 4 ans.
Le vote est obligatoire en Grèce pour les moins de 70 ans qui habitent à moins de 200km de leur lieu de résidence. Pour les autres, des congés payés sont exceptionnellement accordés selon le kilométrage, cela peut aller de 2 à 4 jours.

Pour l'anedocte, des millions de Grecs vont faire le déplacement dans leur village pour voter, vont parcourir des centaines de kilomètres pour accomplir leur devoir de citoyen. Une occasion comme une autre pour revenir dans leur province d'origine.
Tous les partis sont sur la selette et approchent les citoyens-partisans et moyennant la promesse d'un vote payent les allers-retours au village.

0 Ajouter et lire vos commentaires: