vendredi 4 février 2011

Grèce, l'heure de la déclaration des impôts est arrivée

L'année dernière, on nous avait prévenu à grand dam qu'il nous faudrait à nous pôvres consommateurs, garder bien précieusement l'ensemble de nos factures, menus reçus et autres petits papiers qui prouveraient que nous avions bien dépensé tout au long de l'année.

Des factures, encore des factures
Début 2010, on nous a pas franchement dit comment il faudrait nous y prendre. Des fichiers, gratuits, ont circulé sur internet pour y ficher bien gentiment les tonnes de factures. D'ailleurs on ne savait pas exactement quelles factures il fallait ranger pour le moment propice de la déclaration.

Trouver son compte ?
On a donc tout gardé, tout entassé, jour par jour, semaine après semaine, mois après mois.
Rien que notre passage chez le boulanger du coin et la mini facture de l'achat de votre pain quotidien est un calvaire : 365 reçus de 0,60 à 1,20 euros à entasser dans un sac plastique !
Je ne parlerai pas des autres factures. Une montagne de factures !

Une journée de perdue pour le compte du fisc grec
J'y ai passé ma journée à tout bien classer, d'abord par mois, puis par catégorie. Car il y a facture et facture.
Comme une bonne citoyenne, j'ai donc tout classé. Vous me direz j'aurai pu le faire tout au long de l'année. C'est vrai. Mais pris par le tourbillon de la vie qui passe nous avons entassé ces fichus reçus dans un sac plastique. Il a fallu aujourd'hui, vider nos poches, vider les tiroirs, feuilleter certains livres, re-vérifier dans le vide poches de la voiture...

Bien évidemment, hors de question d'utiliser ces fameux fichiers excel pour y noter l'ensemble de nos dépenses. Faut pas rêver ! Si ils veulent faire un contrôle qu'il le fasse, ce n'est certainement pas un fichier excel qui y changera grand chose. Ce qui les intéresse c'est le montant total de nos dépenses sur l'année ; même pas par mois (ça je le fait pour plus de facilité).

Des questions ?
Moi j'en ai. En recherchant le type de factures que nous devons prendre en compte, je m'aperçois que les factures suivantes ne seront pas acceptées dans "le lot de celles qui comptent" :
- factures de téléphone, eau, électricité, gaz (pour ceux qui ont la chance de pouvoir l'avoir !)
- tout billet de transport (train, car, autobus, bateau, avion...)
- j'oublie les billets de transports en commun pris à l'unité, mais les cartes mensuelles ??? pourquoi ?
Toutes ces dépenses qui représentent une grosse part de notre budget familial ne font pas parti des dépenses de consommation ?


J'ai plus de factures que besoin
Qu'advient-il si finalement j'ai plus de factures que j'en ai besoin pour ma déclaration ? Selon un article dans un grand quotidien grec, selon"le ministère des Finances lorsque la dépense est plus que nécessaire, jusqu'à 15.000 euros pour un célibataire ou 30 000 € par famille, le contribuable aurait droit à une réduction d'impôt égale à 10% de la différence entre les sommes déclarées et les dépenses dites nécessaires."

Je n'ai pas assez de factures
En Grèce, il est interdit de jouer aux Ecossais (pardon pour eux, c'est une expression) : Les "tsigkounides" (cad, les picsou et Scrooge grecs sont très mal vus) seront punis par la loi du fisc. Toujours selon le même grand quotidien "lorsque les dépenses sont moins que celles prévues par le fisc, le contribuable paiera un impôt à un taux de 10% égal aux total des dépenses qu'il aurait du avoir".


Et si on ne vous donne pas de facture ? 
Si vous saviez le nombre de fois que j'ai été prise de court par des commerçants qui font semblant de s'oublier et ne vous donne pas de facture. C'est bête mais encore je me sens toute pénaude quand il me faut réclamer mon reçu, et croyez moi cela m'arrive plus souvent dans des quartiers d'Athènes de type Kolonaki qu'ailleurs.

Le système fiscal a mis en place un système où le contribuable devient COLLABO
On a toujours le moyen de dénoncer ces écorces au système, on devient donc dénonciateur, collabo quoi.

Indirectement, plutôt que trouver un autre moyen, on demande au consommateur de se substituer au fisc : en obligeant chaque citoyen de présenter un nombre x de factures/reçus avec sa déclaration des impôts, on "coince" le commerçant, les professions libérales qui pendant de nombreuses années de vaches grasses ont abusé du système, l'ont ignoré au détriment du reste de la société.


Encore des questions
Qu'en est-il de ceux qui dépense davantage qu'il ne faudrait ? Y aura t'il un contrôle sur les grosses fortunes ? sur les gros dépensiers ? Qu'en est-il de ceux qui déclaraient au fisc des montants dérisoires alors qu'ils étaient super propriétaires ou menaient un train de vie luxueux ?


Personnellement
je ne suis pas contre le fait que nous devons tous payer mais encore une fois le petit consommateur est pénalisé par la "bureaucratie" du fisc.

La carte fiscale "Forokarta"
D'ici avril, nous aurons la possibilité d'obtenir une carte fiscale "forokarta" qui devrait nous dispenser de cette collecte de factures. Cette nouvelle carte, qui aura la forme d'une carte de crédit, permettra via un relais dans chaque entreprise (même système que pour le débit des cartes de crédit) d'enregistrer directement chaque achat des contribuables et ce pour s'assurer le montant des 12000 euros non imposable.
Ce qui n'empêchera pas que les contribuables devront néanmoins continuer à recueillir les factures et de les présenter chaque année à l'administration fiscale.
Quelle est donc le bien fondé d'obtenir cette carte ? Le contrôle de nos dépenses de consommation, leur type ?

Et la démocratie dans tout cela ?
La liberté est gravement touchée. Nous ne sommes plus libres, nous qui n'avons rien à cacher, libres de ne pas dépenser si cela nous chante. 
On identifiait les Grecs comme les cigales de la fameuse fable de De La Fontaine ; on l'oblige aujourd'hui à un minima de consommation. On ne laisse pas le choix à ceux qui le désirent d'épargner. On épie en toute légalité la consommation des Grecs. 

Nous comprenons que le pays ne s'en sortira que si les entreprises continue à avoir du rendement mais retournons la question : est ce que le Grec de la classe moyenne a les moyens de consommer ?


5 Ajouter et lire vos commentaires:

Anonyme a dit…

Il fallait si attendre. Avec les abus monstrueux qu'il y a eu (et qu'il y a encore), c'est je pense le minimum pour mettre un frein. C'est à proportion, mais je n'aimerai pas être à votre place.
J'ai même entendu dire qu'un moment, il y avait 50% du prix de la voiture qui été payé par l'état !!! (a vérifier mais sa fait peur quand même).

PS : encore bravo pour votre blog que je suit !

Pierre!

Paris-Athènes a dit…

Bonsoir Pierre,

Des abus il y en a malheureusement partout. Au risque de devenir fatiguante, ce sont toujours les mêmes qui payents les pots cassés.

Quant à la voiture payée, je ne connais pas cettehistoire de 50% payée...

zozefine a dit…

bonjour ! je suis suissesse, et j'habite depuis 7 ans à syros. je viens de lire votre papier concernant les petits papiers (mais parfois de grandes pages A4 aussi), que j'ai gardés également, des sacs plastique pleins... et fini par jeter, faute de savoir et/ou comprendre quoi en faire !

j'ai envie de partager avec vous mon indignation profonde non seulement face à ce que les grecs sont en train de vivre au quotidien, mais le traitement scandaleux qui en est fait par les diverses presses, non seulement indifférentes aux souffrances et aux angoisses des gens, mais ayant totalement assimilé le langage de plomb et la langue de bois qui se pratiquent au nom de la PHYNANCE et des banques.

cette crise montre une chose, claire et nette : haro sur les pauvres, qui ont tort a priori. ce qui fracture les différentes sociétés occidentales en deux, la médecine pour les riches et celle pour les pauvres, l'éducation pour les riches et celle pour les pauvres, la bouffe pour les riches et celle pour les pauvres, l'habitat pour les riches et celui des pauvres, les vacances pour les riches et celles pour les pauvres, etc., se lit aussi dans les rapports qu'entretiennent les pays européens riches avec les pays européens pauvres.

l'invention du concept de PIIGS, désignant les pays de ces cochons de cueilleurs d'olives (ou de buveurs de bière) fraudeurs et paresseux, ce terme infamant pour désigner ces pays de la périphérie secondaire, marginale, à faible valeur ajoutée, et ces culs-terreux qui les habitent, me semble extrêmement symptomatique de la manière dont l'europe du nord, exploiteuse et pillarde, considère ceux qu'elle exploite et pille : comme des cochons.

Natell a dit…

ce qu'il y a de terrible avec cette carte, c'est que le fisc saura ce que tu consomme, lit. Donc ils connaitront nos inclinations politique. Bonjour big-broser.
Et il faudra retirer cette carte dans les banque!!! Les banques aussi sauront ce que l'on consomme???

Paris-Athènes a dit…

si seulement la fameuse carte "forokarta" pouvait aider à la lutte contre la fraude ... mais j'en doute. Déjà, aujourd'hui alors qu'elle devrait être disponible dans toutes les banques, elle ne l'est pas. Les magasins, et tout particulièrement ceux qui n'ont pas de paiement par carte de crédit, n'ont certainement pas les moyens de s'acheter un terminal ! et puis pour la note d'humour, imaginez-vous le papou au kafenio du coin avec sa carte ??? (:))