jeudi 4 mars 2010

PAS BESOIN DE VOTRE SYMPATHIE ET ENCORE MOINS DE VOTRE ARGENT

Le message est clair. Les déclarations orthodoxes.

La Grèce n'a besoin ni de votre sympathie, ni de votre argent. Elle ne perdra pas sa dignité, vous n'écraserez pas sa fierté et ne prendrez encore moins sa liberté.

Le premier ministre ne cesse de le répéter : "«Δεν ζητάμε ούτε ένα ευρώ από τους Γερμανούς φορολογουμένους» (Nous ne demandons pas un seul euro des contribuables allemands).
Mais ceux-ci insistent et persignent. Pourquoi un tel entêtement ? Pourquoi déclencher des polémiques ?

Tout d'abord, ce fameux article paru dans un magazine allemand il y a quelques jours - plus qu'offensant.

Puis l'offense du jour : Deux députés allemands suggèrent à la Grèce de vendre leurs îles pour combler ses dettes. Allons bon ! et le Parthénon en option !!!

Envisageons que la Grèce vende ses îles : Que voulez-vous en faire ? Impossible pour vous, peuple pur et dénoué de tout soupcons, de survivre dans cette jungle qui est la Grèce.

La Grèce n'est pas un pays pour vous : C'est un pays sale, mal tenu, rongé par la corruption, habité de Grecs rugissants, rustres ; qui ne savent pas manger, boire, se tenir en public, cassent des assiettes en dansant le zembetiko ... La mer y est belle, chaude et salée. Le soleil est brillant et brûlant.
Ne vous donnez surtout la peine d'acheter ces quelques 6000 îles, vous ferez une très mauvaise affaire !


Trève de plaisanterie.
Mais où est la solidarité européenne ? Mme la chancellière, ne pouvez-vous pas contenir vos chiens ?

2 Ajouter et lire vos commentaires:

Anonyme a dit…

En effet j'ai été très surpris de voir un article sur internet ( www.20minutes.fr ) avec la vente d'îles grecques .

"Des députés allemands proposent à la Grèce de vendre des îles"

Pierre.

Paris-Athènes a dit…

de la pure provocation.

Qui paye ses dettes s'enrichit !
Est-ce-que vraiment l'Allemagne a payé les siennes ?