dimanche 1 juin 2008

VIVRE EN GRECE : LA VIE EST CHERE EN GRECE

Finie la Grèce bon marché des années 90 !

Il y a une vingtaine d'années venir de France ou d'un autre pays européen pour des vacances au soleil, c'était vraiment le paradis. Pour une semaine en France, vous pouviez passer 3 semaines en Grèce. L'avion était relativement bon marché, les hôtels également et ne parlons pas des restaurants et tavernes.

La génération aux 700 euros

Malheureusement pour tous et en particulier pour le ménages grecs avec le SMIC aux alentours des 700€, la vie est dure.

Des repères :
- logement : entre 300 et 400€ dans des quartiers dit "bons marchés", ouvriers du nord-ouest d'Athènes. Les prix peuvent aller du simple au double lorsque vous abordez des quartiers comme Halandri, Fillothei et autres quartiers du nord-est d'Athènes. Le centre d'Athènes autour d'Omonia, de la rue Liossion, vers Patissia sont beaucoup moins chers mais peu recommandés, en général habités par des immigrés d'Albanie, Roumanie, pays de l'ancien bloc.
Les charges d'immeubles : entre 50 et 70€

Les factures de téléphones, eau, électricité : prévoir entre 80 et 100€

Connexion internet : jusqu'à 30€ - Heureusement dernièrement certains prestataires ont des offres alléchantes dans les 30€ (téléphones illimités en Grèce et parfois sur certaines destinations européennes, et internet ADSL selon les prestataires des appels jusqu'à 60mn vers des téléphones portables locaux).

- Nourriture : Il est de plus en plus dur pour la ménagère de remplir son frigo. Il faut compter pour une famille de 4 personnes en moyenne 150€ par semaine pour les besoins de la famille en nourriture (besoins quotidiens en lait, pain, hebdomadaires en viande, poissons, légumes et fruits).

Prix au kg relevés sur un marché du nord-ouest d'Athènes :
pommes de terre : 0,60
tomates de saison : 1,70
haricots verts de saison : entre 2 et 4,50
botte de persil : 0,50 (la botte) - plus ou moins les memes tarifs pour les oignons frais, menthe, aneth ...
cerises de saison : entre 2,50 et 5€/kg
fraises de saison : entre 2,50 et 5€/kg


Passons à la viande :
Si vous voulez manger du veau (du vrai veau hollandais) : 12,50 dans un supermarché le kg
La moins chère des viandes reste le porc ou encore le poulet.

Du poisson :
Daurades locales : 5 à 8€ kg
Anchois frais : 3,50/kg
Sardines : 4€/kg

Les produits de première nécessité :
lait frais : 1,35/litre
pain frais (500gr) : 0,60

De manière générale, la vie est beaucoup plus chère je pense en France qu'en Grèce. Les produits de saison cette année ont atteint des limites impensables. Les retraités, au petites rentes, ne s'en sortent pas.
Les supermarchés depuis quelques semaines sont désertés, les chariots ne se remplissent plus. L'euro comme dans la plupart des pays européens, dont la France et la Grèce, ont déclenché une flambée des prix.

L'association grecque de défense des consommateurs appelle à un boycottage des produits de première nécessité comme le lait. Ces temps dernier une grande chaine de supermarché n'a pas hésité à faire de la pub sur la possibilité de choisir entre trois catégories de produits divers :
- bon marché
- très bon marché
- très très bon marché
Comme qui dirait des produits pour les riches, les pauvres et les oubliés de la société !

Personnellement j'ai été non seulement choquée par le choix de cette publicité mais dégouttée par l'exploitation de la misère qui touche les plus faibles en Grèce : Les retraités et la génération aux 700 euros.
D'ailleurs, juste pour l'anecdote, je suis passée l'autre jour par l'un des supermarchés suscité; en plein coeur de Kolonaki, à Athènes (le 16ème athénien). A la caisse centrale une dame "comme il faut" se plaignait de ne pas trouver depuis plusieurs jours le moins cher des laits pour qui le supermarché faisait sa pub dans tous les grands quotidiens de Grèce. Un simple subterfuge pour attirer la clientèle !

Ne soyons pas dupes ! A quoi s'attendre de la part de ces multinationales, qui comme des sangsues boit le sang des oubliés de la société.


Quant au tourisme en Grèce il va en dégringolade ! Il n'est pas rare maintenant que les Grecs se tournent vers des vacances à l'étranger alors que le Grec a toujours préféré contrairement aux Européens du Nord passer des vacances dans son propre pays. Son comportement change également, il part en vacances en général une semaine, au plus une dizaine de jours, et ce une fois par an !

J'aimerais pouvoir aborder dans un prochain billet l'éducation en Grèce, encore une exploitation dans toute sa puissance.

D'ici là, résistons !

7 Ajouter et lire vos commentaires:

hortense a dit…

1re visite sur ce blog. Je reviendrais fouiner un peu plus dans les archives.

C'est sûr, la vie en Grèce n'est pas si bon marché. Mais fraichement arrivée à Athènes de Paris, j'ai encore en mémoire le plat de pâtes quotidien chez moi et la pièce de viande hebdomadaire du dimanche soir chez mes parents. Ici, je mange des légumes, des fruits, de la viande et du poisson tous les jours. Les pâtes et le riz sont remisés au fond du placard :D
Le secteur le plus cher pour moi est la télécommunication. Un manque de concurrence flagrant et un sabotage des tentatives de concurrences de la part d'OTE qui n'ouvre pas les lignes téléphoniques lorsque l'abonnement n'est pas chez eux.
Les loyers grimpent inévitablement à Athènes mais on trouve encore des appartements très bon marché, en bon état et dans des quartiers certes populaires mais très recommandables.

MaryAthenes a dit…

Bonjour,
Tu as bien raison, la vie en Grece devient tres difficile...
Et on n'y est pas organise pour "lutter"...
Profitons donc de ses bons cotes...
Je reviendrai te lire...
(je t'ai trouve par hasard en cherchant une recette de freddoccino...)

Yeia hara !

Jean-Phi a dit…

Bonjour,

Je m' appelle Jean-Philippe, je vis en Crete depuis un an, près de Chania, et je dois dire que je me suis régalé à lire votre blog.
En plus de votre humour, tout est très juste ( excepté pour les feux rouges, qui sont respectés ici ).
Et puis, impossible de trouver de la lotte ici ...
Continuez sur le meme registre !!!!

J.Ph.

Paris-Athènes a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Paris-Athènes a dit…

Merci pour vos commentaires !

Jean-Philippe de La Canée, tu peux essayer de cuisiner cette bonne recette avec de la roussette que tu trouveras en Grèce sous le nom de Galéos (γαλέος). Pas celle en tranche, mais celle qu'on peut trouver en morceaux, congelée.

Bon appétit !

De retour de vacances, revenez me lire, je suis en train de préparer deux nouveaux billets sur Skiathos et Skopelos.

nassim.sa a dit…

Je suis de Montpellier et je vais étudier a Athènes en Octobre 2008 a l'université d'Athènes.
Quels sont les endroits calmes et sécurisés ou une étudiante peut habiter sans être en danger en entrant tard le soir?
Quel serai le budget a prévoir pour un studio dans ce genre de quartiers?

Merci.

Paris-Athènes a dit…

Tout dépend où se trouve ta faculté à Athènes. En général, il n'y a pas de problèmes de sécurité à Athènes pour circuler, même seule, à Athènes.

Néanmoins, éviter les quartiers d'Omonia, platia Vathis, Exarchia. Dans le centre d'Athènes, les quartiers qui sont facile d'accès se situe vers Pangrati.
Tu peux trouver des loyers entre 250 et 500 € par mois, cela oscille selon ta demande, meublé ou pas, proche ou non du métro etc.

Essaye de voir déjà auprès de la faculté, du consulat à Athènes, il y parfois des affiches d'offres de location.