lundi 31 décembre 2012

2012 en Grèce. Titrez FIN.

Voilà donc une année qui s'achève. 2012 se termine, pas sous les meilleures augures, pour accueillir dès demain 2013.

Comme tous les ans, nous essayons de faire notre rétrospective de l'année qui vient de s'écouler. 12 mois de durs labeurs, d'espérance, de renonciations, mais aussi d'amour et de liberté, fierté pour ce qu'on a accompli jusqu'à aujourd'hui, 31 décembre 2012.

2012 aura été l'événement du web, de l'information, qu'elle soit bonne ou mauvaise, Twitter, Facebook et autre plateformes qui font s'échapper l'actualité. Cette actualité qui vient du terrain, via nous, simples blogueurs.

2012, aura - encore - été l'année de la crise en Grèce qui s'étend à l'infini. Les images ne sont pas flatteuses, nous perdons nos repères, notre routine de vie face à la misère grandissante qui sévit dans ce pays néanmoins si attachant.

2012 aura été l'année des élections législatives. Le paysage politique est durement touché. Au fil des mois, nous avons redécouvert avec dégoût le visage véreux de la corruption de nombreux de ces élus du Parlement hellénique. Tout n'est qu'intérêt. Quel gâchis !

2012 aura été l'année de la misère collective. La classe moyenne tend à disparaître pour laisser place aux pauvres de demain. Demain, c'est demain.
Baisse des salaires, licenciements abusifs, contrats de honte, harakiri sur les jeunes.
Misère, misère et misère. 

2012 aura aussi


Personnellement, 2012 aura été pour moi et pour mon espace témoin et de défoulement "Paris-Athènes Blog" une année un peu à ralenti. On essaye un peu de se préserver face à ce fléau mondial qui est la crise. On se pose des questions. On essaye de comprendre ce qui est incompréhensible. J'aurais voulu être beaucoup bavarde mais je n'ai pas réussi atteindre mes objectifs. Je me suis tournée vers d'autres occupations, plus ludiques, certainement plus créatrices.

Alors, qu'elles seront les promesses de 2013 ?
Aurons-nous ici bas un semblant de reprise ?
Devrons-nous nous rendre devant la réalité si évidente ? S'adapter au besoin et aux capacités qui nous sont propres ?

Je vous souhaite à tous du plus profond de mon coeur, la santé et qu'elle dure toujours !
Je vous somme de vous battre, pour vous, votre famille, votre pays quel qu’il soit.
Profitez de ces petits moments de bonheur qui resteront dans votre mémoire.
N'oubliez jamais ceux qui, à la fin de leur parcours, nous ont quitté.
Pardonnez ...
Aimez...
Vivez...

Je vous souhaite à tous une très bonne année.
Amicalement vôtre. 


dimanche 30 décembre 2012

J'ai testé pour vous, Amazon livre gratuitement en Grèce


J"ai testé pour vous 


J'ai testé pour vous les services du grand site de vente en ligne parmi une"large sélection de produits à petits prix" AMAZON.

Toujours à la recherche de livres, disques ou autres, à des tarifs "raisonnables", je suis tombée l'autre jour tout à fait par hasard par une annonce en grec comme quoi AMAZON Grande-Bretagne livrait vers quelques pays, DONT LA GRECE, totalement gratuitement !!!

Une grande nouvelle, surtout depuis la quasi disparition dans les librairies en Grèce des livres en français, à part la dernière librairie française "Le livre ouvert" (rue Solonos, à Athènes, à deux pas de l'Institut français).

J'ai dernièrement fait une commande de quelques livres, après comparaison avec les tarifs pratiqués par Amazon France sur les dits livres. Il suffit tout simplement de choisir la mention "FREE Super Saver Delivery"qui sélectionne les produits (même autre que des livres) qui vous seront envoyés sans charge de transport. Moyennant quoi, votre colis vous arrivera par la Royal Mail, certes pas en 24h, mais sous une quinzaine de jours selon la disponibilité des produits.


Pour ma part, la commande a bien été respectée. 
Commande en ligne le 4 décembre 2012.
Arrivée à bon port estimée au vend. 14 décembre.
Arrivée effective, lundi 16 décembre.
Très bon état.

Suivi de la commande de A à Z.

Les avantages et les inconvénients :

Les moins

- site en anglais, connaissances rudimentaires de la langue anglaise très utiles.
- la gamme en français des livres est sûrement moins large que celle d'Amazon France, mais pour ma part j'ai trouvé mon bonheur, avec quelques livres pour mes filles, en anglais s'il vous plait ! ou plutôt please...
- si vous êtes pressés de recevoir votre colis, il vous faudra payer les frais de ports usuels (compter dans les 25€ et plus...).

Les plus

- Tarifs des livres
- Gratuité des frais de port
- Garantie d'Amazon
-  Je l'ai testé !!!! yes my dear...



jeudi 13 décembre 2012

Grèce, mikro megalo trottoir



Chaque matin, dans une banlieue d'Athènes, je gare ma voiture à côté d'une école.

Et chaque matin, je rumine contre ces parents qui ne sont pas capables à apprendre à leurs enfants à circuler comme il se faut : marcher sur les trottoirs. BA ba de la bonne conduite.
Chaque matin, dans une rue très étroite, des gosses et leurs parents se tiennent en plein milieu de la rue, sans donner aucune importance aux voitures qui sont obligées de s'arrêter. Aucune gêne, c'est apparemment normal.


Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les Grecs ne marchent-ils pas sur les trottoirs ?

- jonchés de crottes en tout genre ? non, enfin si peu...
- les arbres y poussent en plein milieu ? oui, dans la plupart des cas
- on y trouve des trous, des bosses, des dalles bancales, si c'est vrai
- les voitures tout simplement s'y font une large place. c'est aussi vrai. (La seule fois où j'y ai garé, si peu..., la mienne je me suis prise un PV !!! )
- ah les scooters y sont souvent garés également
- les scooters y roulent dessus aussi
- et ces beaux et larges trottoirs de la ville d'Athènes, en marbre Mesdames et Messieurs, et oui le grand luxe, mais ça glisse... Attention !
- trottoir café : dans les quartiers commerçants, bien souvent ils sont occupés par les terrasses des magasins

J'en conclu que le Grec est fâché avec ses trottoirs. Des plus anciens aux plus jeunes tous marchent sur la rue plutôt que sur le trottoir, même si ce dernier est large. C'est juste une question de liberté ou de mentalité ? Je n'arrive vraiment à comprendre.


En photo, Hélène en Hellénie, sur son blog micro trottoirs "pas facile d'être piéton"
http://heleneetalain.blogspot.gr/2010/01/les-trottoirs-de-la-banlieue-dathenes.html


lundi 10 décembre 2012

Grèce, des affaires en or


Ils vendent tout. Leur argenterie, leurs bijoux de famille en or, les petits bijoux de baptême, les bagues et autres objets de valeur, en or, offerts par leurs conjoints pour une bouchée de pain.
 
Ces magasins se sont implantés sur tout le territoire, et en particulier à chaque coin de rue de la capitale et des grandes villes de province. Et même dans les supermarchés ! :
 
Carrefour, dans un quartier du nord-ouest de la ville, quartier très populaire, à la limite et aux extrêmes, un stand s’est planté en plein milieu du décor
Alors que le magasin se vide, l’enseigne aux couleurs noire et or, à l’entrée du complexe, nous nargue. Une femme, venue en catimini, tongs aux pieds, justaucorps vieillissant se glisse vers la représentative de la société pour y vendre ce qu’elle peut vendre… Il fait froid pourtant aujourd’hui à Athènes. Elle s’est échappée de chez elle, pour brader quelque gramme d’or pour survivre. On surprend le poids de la honte, courbée, elle n’ose même pas relever la tête, son regard est fuyant, son fardot est lourd. Combien de bouches a-t-elle à nourrir ? Est-elle jeune ou plus âgée ? Impossible à deviner tant sa faiblesse est dégradante. Une ombre qui passe.
 
Avant ce troc était proposé par les bijouteries de quartier. C’est devenu maintenant un commerce avec pignon sur rue. Toutes ces boutiques se ressemblent : on ne peut pas voir ce qui se passe à l’intérieur, tout s’y devine. On y achète la misère jaune or.
 
Avec mon boulot, je me sens presque privilégiée par rapport à nos concitoyens dans le besoin. On en aurait quasiment honte, tellement il y a autour de nous de plus en plus d’amis, famille sans revenu décent. Avoir un travail devient denrée rare.
 
En chiffres :
- Chômage en Grèce en septembre 2012 : 26%
- Le nombre de personnes sans emploi a presque triplé en trois ans
- Le chômage touche particulièrement les jeunes : 56% des 15-24 ans n'avaient pas de travail en septembre, contre 22% en septembre 2008.
- 1,3 million de Grecs étaient sans emploi en septembre, un chiffre record, soit 38% de plus que l'an dernier à la même époque, précise l’institut de sondages hellénique.