samedi 24 décembre 2011

Tout d'abord un Joyeux Noël de Paris-Athènes

En cette veille de Noël, Paris-Athènes et moi même vous souhaitent un joyeux Noël, en famille, c'est tradition, entouré de ceux qui vous sont proches et très chers.

N'oubliez jamais que ces moments rares partagés en famille sont des trésors à garder au plus profond de votre coeur.

A ceux, expatriés comme moi, j'espère que vous êtes bien entourés même si éloignés de votre famille, au mieux vous les aurez rejoints, en tous les cas, je vous souhaite du bonheur.


A l'approche de la fin 2011, et de l'aube d'une nouvelle année 2012 qui ne s'annonce guère sous de bonnes augures, j'ai fait un tour dans la capitale pour des menus emplettes (vraiment menues...). Malheureusement, le centre de la ville ne rappelle plus les années passées, peu de décoration de Noël, peu de monde dans ces magasins qui attendaient ces moments pour voir monter leur chiffre d'affaires.

L'esprit de Noël a disparu des visages rencontrés sur mon chemin. Comme c'est triste !

La crise aura au final peut être un résultat positif : notre porte-monnaie s'étant vidé au bénéfice de l'amalgame de taxes qui nous sont tombées sur la tête depuis septembre dernier, nous nous tournons vers les achats utiles. Terminées les futilités ! Achetons responsable.

Déjà, les magasins affichent des offres de prix avec des réductions de l'ordre de 20 à 30% sur certains articles. Au moins cela permettra à certains de faire quelques cadeaux pour les fêtes à des prix soldés avant les soldes officielles qui devraient se situer à la mi-janvier.

Dans le secteur restau rapide ou plutôt café rapide, très prisé par les Grecs le matin, des réductions par exemple sur le prix du café : dans certains magasins nous voyons des café espresso cappucino à 1,30€ au lieu de 2,50€ récemment. Quand on pense que le café leur coûte 0,40€ !!! Ils avaient déjà un grosse marge et ça ne les as pas empêché de pratiquer des prix forts pendant toutes ces années de vaches grasses ...

Plus récemment, le prix des cigarettes a été également revu à la baisse : certaines marques sont passées de 4€ à 3,50€.

Un autre exemple, il est plus intéressant de partir pour un court séjour (ou même un long d'ailleurs!) à l'étranger, vers les pays européens proches, plutôt que de choisir une province de Grèce pour quelques jours de vacances. Entre le prix des transports et le prix des hôtels ou location, c'est triste de le dire mais cela nous coûte plus cher, à moins de choisir à l'étranger des offres sur internet...

Pour les dépenses de loisirs,  au cinéma tout particulièrement, alors que nous devions débourser 9€ par personne pour une place, il paraît que les prix ont également baissés (pas vérifiés).

Espérons que nous tirerons quelque chose de ces enseignements ... la crise finalement a bousculé nos vies, a transformé habitudes de consommation. Une nouvelle année nous attend, prenons nos repères.

dimanche 11 décembre 2011

Dialogue en ligne le 16 décembre avec Edouard Courtial, secrétaire d'Etat aux Français de l'étranger







Dialogue en ligne le 16 décembre avec Edouard Courtial
secrétaire d'Etat aux Français de l'étranger


Vendredi prochain, 16 décembre, à 15h00 heure de Paris, il sera 16h00 en Grèce, Expat United organise un rendez-vous avec nous, avec vous, expatriés comme moi et M. Edouard Courtial, secrétaire d'Etat chargé des Français de l'étranger.


M. Courtial viendra en effet à la rencontre des expatriés d'Expat United pour se présenter, échanger avec eux et répondre à leurs questions, durant 1 heure entière !

Alors n'hésitez pas ; osez poser vos questions, vous pourrez interagir grâce à une webcam ou par chat, durant toute la conférence, en direct de chez vous, où que vous soyiez !
Si vous avez d'ores et déjà des questions en tête pour la visio-conférence, rendez-vous sur la page et posez vos questions dans les commentaires.

Amies et amis expatrié(e)s vous pouvez consulter toutes les informations et vous inscrire ici (en cliquant sur "J'y vais" (attention votre inscription est obligatoire, déjà 60 expats s'y sont inscrits !!!).



Qui est Edouard Courtial ?

Il est secrétaire d'Etat chargé des Français de l'Etranger depuis septembre dernier, voir sa biographie

Lire sa dernière interview pour Lepetitjournal.com : E. Courtial - "Il faut changer l’image des Français de l’étranger"




vendredi 9 décembre 2011

Survivre en Grèce ou mieux manger

Depuis quelques jours, je suis à la recherche d'infos, après avoir visionné une vidéo française passée sur les chaînes de télé, sur ce fameux livre de cuisine qui tente de vouloir vanter les mérites d'une cuisine du passé : celle de la famine et des temps très durs endurés il y a quelques décennies en Grèce pendant la guerre civile.

Coup de comm, j'en ai bien peur... Personnellement , je n'avais pas entendu parler de ce livre avant de la découvrir sur les chaînes françaises.

Ce que je peux vous dire, c'est qu'il est vrai depuis deux ans le panier de la ménagère se désempli petit à petit pour ne contenir que l'essentiel, pour certains le minimum du minimum (j'ai une pensée particulière pour certains retraités qui n'ont perdent leur dignité et qu'on voit se hasarder à la fin du marché pour ramasser tout ce qui est récupérable...).

Ce que je peux vous dire également c'est qu'il y a une tendance à revenir aux produits du terroir, plus simples, et de saison (tellement plus logique entre nous...).

Revenons à notre livre. "Pas de viande, un artichaut émincé pour le dîner. Bien mâcher ses aliments pour que son estomac ait une impression de rassasiement, et ne pas oublier de ramasser les miettes dans un petit bocal" sont les conseils de ce livre "Recettes de la famine", "guide ultime pour se serrer la ceinture" selon une agence de presse !!! Remplacer le café par des pois-chiches moulus, mixer des aubergines et en faire des boulettes de viandes, sans viande (tiens bonne recette celle-ci...). Autant de truc anti-famine mais Il ne faudrait tout de même pas exagérer ; comparer la Grèce en 40 et la Grèce en 2010 dépasse toute logique.

Quant à notre ami, Eftychis, le tout mignon et jeune cuisinier grec, apparu peu après le non moins fameux, british, Jamie Oliver. Elles étaient pas mal ses émissions qui passaient au tout début sur une des chaînes publiques du Nord de la Grèce. Il voyageait pas mal et cuisinait au gré de ses passages dans telle ou telle région de Grèce : un peu du globe-trotteur, cuisinier, un brin chantant sa guitare en main. Sentant le vent venir, il a apparemment lancé un blog en anglais (pas folle la guêpe!!!) et donne des conseils pour manger intelligent en cette période de crise.
Bizarre, mais j'en avais pas entendu parler de ce blog ... Coup de Comm ??? j'en ai bien peur... (ah, j'oubliais... outre son blog, il vend lui aussi un livre notre ami Eftychis)

Une leçon à retenir sur le manuel de survie

- acheter utile
- ne pas acheter pour jeter ensuite
- acheter des produits locaux
- cuisiner sobrement
- rechercher des recettes saines
- manger intelligement
- recycler

n'a jamais fait de mal à personne.

Dernièrement, j'ai publié un billet sur la soupe du terroir au "trachana", exemple d'un plat qui a été longtemps le plus incompris des mets mais qui revient sur les tables.
http://paris-athenes.blogspot.com/2011/12/paris-athenes-cuisine-la-soupe-fermiere.html


 Des reportages en France 
- TFI "Un livre de recettes de survie cartonne en Grèce"
- EURONEWS "Grèce : des recette culinaires pour surmonter la crise"




mardi 6 décembre 2011

Paris-Athenes participe au concours de Marie-Claire Maison

Paris-Athènes s'est décidée in extremis et participe au concours "Blog voyage de l'année 2011" organisé par Marie Claire Maison.

Des centaines de blogs sont enregistrés. En fin d'année, un lauréat sera choisi. J'espère que ce sera moi !!! (:)) en tous les cas, que le meilleur gagne !

Alors si vous avez deux secondes à m'accorder, un petit clic, "je vote" pour Paris-Athènes, un petit "j'aime" Facebook et le tour est joué. Vous pouvez revenir et voter chaque jour jusqu'à la fin du mois de décembre


Alors, faites chauffer le clavier, votez pour moi ! contrairement aux hommes politiques qui promettent monts et merveilles je ne vous promets pas la lune, ni la baisse des impôts. Par contre je peux vous dire que si je gagne le concours, j'aurais droit à un séjour de 5 nuits pour deux personnes en Italie, au Castel Monastero

que je pourrais partager avec ma moitié...
Merci !!!


 
Το blog Paris-Athenes αποφάσισε την τελευταία στιγμή να συμμετέχει στο διαγωνισμό "Travel Blog of the Year 2011" που διοργανώνει το περιοδικό Marie Claire Maison.

Καταγράφονται εκατοντάδες blogs. Στο τέλος του έτους, ο νικητής θα επιλεγεί. Ελπίζω να είμαι εγώ! (:)) Ας ξεκινήσει ο αγώνας, ο καλύτερος ας κερδίσει!

Έτσι, εάν έχετε δύο δευτερόλεπτα να μου αφιερώσετε, κάντε ένα μικρό κλικ στο "ψηφίζω" (Je vote) για το blog Paris-Athenes, ένα μικρό «like» στο Facebook και είστε έτοιμοι. Μπορείτε να με ψηφίζετε κάθε μέρα έως το τέλος Δεκεμβρίου

Οποτε ας παρουν φωτια τα πληκτρολόγια, ψηφίστε για μένα ! σε αντίθεση με τους πολιτικούς που υπόσχονται θαύματα η χαμηλότερους φόρους εγώ δεν θα το κάνω, αυτό που μπορώ να σας πω είναι ότι εάν κερδίσω το διαγωνισμό, δικαιούμαι ενα πενταήμερο, στην Ιταλία, στο Castel Monastero,

το οποιο θα μοιραστώ με το άλλο μου μισό ...


Ευχαριστω


samedi 3 décembre 2011

Paris-Athènes cuisine : La soupe fermière au trahana

Parler économie, crise etc. ne m'inspire plus. Parler cuisine a au moins le mérite de nous réchauffer le coeur et les entrailles.


Aujourd'hui Paris-Athènes parle soupe paysanne : 
la Soupe au trahana.

Vous me direz : Trahana, quoi ???

Typiquement grecque, le trahana est encore préparé dans de nombreuses régions de Grèce. A première vue, on pourrait penser à une grosse semoule, comme du couscous ou du boulghour mais en plus "grossier" ; épaississant et nourissant, il est préparé dans les campagnes et était même servi au petit-déjeuner dans les montagnes aux bergers avant leur périple de la journée. Aujourd'hui, retour au source, il revient sur les tables et dans des recettes new-age.

Personnellement, j'ai eu un premier contact avec le trahana avec ma belle-mère : kyria Vassiliki. A près de 80 printemps, elle le prépare toujours et offre à ceux qui l'apprécient leur ration de l'hiver. Bravo kyria Vassiliki !!! Le trahana, j'adore...

Trahana - copyright : Paris-Athenes Blog
Un petit topo sur le trahana : Le trahana se rencontre un peu partout dans le bassin méditerranéen, en Grèce évidemment, en Turquie, en Bulgarie, en Albanie, en Iran et en Irak. C'est une préparation à base de blé concassé (farine) ou de semoule, de lait que l'on porte à ébullution. Le mélange en petits pâtons est étalé et ensuite laissé séché au soleil jusqu'à ce qu'il devienne très dur (4 à 5 jours en général). Puis, ultime étape, il est émietté. Selon les régions de Grèce, il est présenté sous forme de gros grains ou sous forme de boule moulée et creusée à la main (Lesbos).

En Grèce, il existe quatre variétés de trahana – aigre (à base de lait de brebis fermenté, de yaourt ou du babeurre), doux (avec du lait), maigre (pour la période du jeun, sans lait ni yaourt) et xinohondros (aigre-gros) plus commun en Crète.

Le principe de la soupe au trahana est très simple : de l'eau, du trahana qu'on laisse cuire quelques minutes, de la féta et hop vous avez une soupe minute, nourrissante et délicieuse. J'y ajoute un morceau de beurre. Rapide et délicieux, idéal l'hiver. Je m'en sert également dans mes pitas aux épinards, j'aime le goût légèrement aigre qu'il ajoute à la verdure. 

On peut le trouver en supermarché mais c'est le trahana traditionnel "fait maison" par kyria Vassiliki que je préfère.

Le trahana maintenant s'utilise de plus en plus dans la "nouvelle cuisine" : poulet au trahanas à la sauce tomate, poulet farci au trahanas, boulette de viande de boeuf au trahanas, feuilleté au fromage et trahanas.

La soupe au trahana aigre du berger : (celle que je préfère...) pour trois personnes
1 tasse (mug) de trahana
4 tasses d'eau
2 pincées de sel (ou moins selon)
du poivre
du fromage "féta" (selon votre envie) émiettée
1 cuillère à soupe de beurre

Dans une casserole, mettre à chauffer 2mn l'eau, ajouter le trahana, faire bouillir à feu moyen (attention ca colle facilement) en remuant sans cesse. Il faudra plus ou moins 15mn (et même moins) pour finir votre soupe. 2mn avant la fin, ajouter la féta et le beurre. Vous pouvez servir tel quel, ou ajouter des croutons de pains et quelques dés de féta, d'autre ajoutent un bouillon cube...
Bon appétit !