mardi 30 novembre 2010

Grèce, on se demande ou est passé l'hiver

Demain, 1er décembre. Aujourd'hui, même si le temps était maussade le thermomètre approchait les 25°. Beaucoup d'entre nous vous diront qu'ils se sentent oppressés par cette chaleur inusuelle pour la saison, il est vrai que ce temps ressemble davantage au début de l'été qu'au début de l'hiver. Non que l'hiver en Grèce soit très rude en général, car nous passions très souvent du maillot au manteau et vice et versa, les météorologues annoncent que ce mois de novembre est l'un des plus chauds des dernières décennies (depuis les années soixante parait-il).

Les prévisions sont tout aussi rassurantes pour notre porte-monnaie : il semblerait que ce temps hors-norme devrait durer jusqu'à Noël, en alternance avec quelques journées un peu plus froides et pluvieuses, juste l'histoire de nous rappeler qu'on est en hiver.

Le plus dure de l'histoire, c'est que poussées par les habitudes les femmes portent des bottes, d'autres ont sorti leurs anoraks et doudounes. Les quelques touristes circulent très légèrement habillés : c'est vrai qu'ailleurs l'Europe grelotte sous la neige.

C'est tout de même bien la première fois depuis que je suis en Grèce qu'on a la chance, compte tenu de la crise et des restrictions, d'avoir un tel temps. Pas de chauffage pour le moment, ou si peu pour casser l'humidité qui s'installe.

En espérant que ce bouleversement ne sera que passager car malgré tout c'est quand même trop bizarre d'avoir plus de 20° à l'approche de Noël, le compte à rebours est lancé pour les fêtes. J'attendrai qu'il fasse un peu plus froid pour décorer notre sapin de Noël et illuminer notre maison.

lundi 29 novembre 2010

Aïe et ouille, ai testé l'épilation orientale

Séance beauté : j'ai testé pour vous l'épilation au fil.

Autant vous dire que c'était la première fois pour moi, j'en avais même pas entendu parler. Je connaissais toutes les sortes d'épilation : rasoir, crème, cire et même l'orientale Halaoua, le caramel à épiler très courant en Grèce.

Proposé par ma gentille esthéticienne pour l'épilation du duvet (non, non pas une moustache tout de même !) de la lèvre supérieure, je me suis dit : tin afto ??? mais qu'est-ce-que c'est ???

Technique, il paraît millénaire orientale, pratiquée en Iran, en Turquie, en Asie et ici, est une méthode très originale, qui respecte l'environnement (et oui seul une bobine de fil est utilisée et pas toute la bobine), très hygiénique (aucun souci de réaction allergique) et pas cher (5 euros).

La méthode : faire un anneau avec le fil à coudre. Tenir le fil entre ses doigts, torsadés de nombreuses fois, de manière à ce que le poil soit emprisonné entre les fils, arrachés, le bulbe compris, même le duvet très fin est supprimé. Bon, je me sens pas vraiment prête à le faire toute seule mais la technique est époustouflante.

En fin de compte, aïe et ouille, ca un peu mal mais le résultat est surprenant. Pas de rougeur, pas de danger de se brûler comme avec la cire. Il paraît que la méthode est pas mal non plus pour les sourcils pour ne pas dire la meilleure.

2021, le bout du tunnel ?

Et voilà on en a encore pour ... 2021 - 2010 = 11 années, soit six années de plus initialement prévues.

J'aurai bien aimé être optimiste mais là c'est difficile. Je voudrais demander aux Argentins ce qu'ils ont à dire...

Qui rembourse ses dettes s'enrichit : 110 milliards d'euros qu'il faudra pierre par pierre, ou plutôt euro après euro, rembourser pour cet emprunt auprès de l'UE et du FMI.

Comme disent ici les Grecs : Qui va payer les pots cassés ?

dimanche 28 novembre 2010

Grèce, les marchés de Noël

Ici en Grèce, les marchés de Noël sont plutôt organisés par des associations, des écoles et organismes qui n'ont qu'un seul but, la charité.

Ce genre de manifestations sont en général les uniques moyens pour pouvoir récolter des fonds pour la survie de leur association.

Cette année encore, les marchés de Noël, appelés ici "pazari (Χριστουγεννιατικο Παζαρι!)" ou "bazaar" fleuriront sous la houlette de leurs bénévoles.

Essayons de faire une liste des prochains bazaar de Noël d'Athènes, n'hésitez pas à l'enrichir :

- L'association "Athènes Accueil" organise son marché de noël à l'Institut Français d'Athènes, le 4 décembre de 11 à 16 heures au profit de l'association.
 www.athenesaccueil.com/



- Un petit clin d'oeil à Valérie Patelis présente elle-aussi au Marché de Noël de l'IFA, bloggeuse à grand coeur (http://lenezdanslescasseroles.typepad.com) qui ramasse des fonds pour nos amis à quatre pattes

http://lenezdanslescasseroles.typepad.com









- Le blog "XE-Blogarisma" organise chaque année un bazaar pour les enfants de moins de trois ans vivant avec leurs mamans ... en prison. Dimanche 5 décembre au Cabaret Voltaire (Marathonos 30, Metaxourgio) de 11 à 22 heures.
Xeblogarisma

- L'Amicale des Alsatiens et amis de l'Alsace en Grèce organise leur rituel "CHRISTKINDELMÄRIK" le 4 et 5 décembre au Foyer Suisse, Impasse Skaramanga 4B (Patission 59, à l’angle de la banque Millenium, M°Victoria, Tél : 210 6233912 E-mail : michouleoni@yahoo.com).







- 11 & 12 décembre, pour nos amis les animaux : Nea Filadelphia (rue Dekeleias et Attaleias), l'Association pour la défense des animaux (Φιλοζωικος Συλλογος Ν. Φιλαδελφειας) vous attendent de 10h à 21h00





 
 - Le Bazaar de Noël de l'association "Make-a-wish"au profit des enfants très très malades vous attend également les 4 & 5 décembre à l'Ecole Gréco-allemande ATHENER SCHULE.
http://www.makeawish.gr/








- La Fondation Hatzikyriakio pour la protection des enfants (Χατζηκυριάκειο Ίδρυμα Παιδικής Προστασίας) organise comme les années précédentes leur bazaar de Noël les 18 et 19 décembre de 10 à 20 heures (rues Kleisovis 18, Le Pirée).
http://www.xatzikiriakio.gr




A Thessalonique, chez nos amis :

- du 24 au 31 décembre l'organisation "To Xamologo tou Paidiou" a son bazaar de Noël au profit des enfants orphelins, quotidiennement de 9 à 21 heures (rue Ermou et Aristotelous)

Grèce, horaires de Noël, le jeu en vaut la chandelle ?

A défaut de clientèle -les rues sont bien désertes cette année - les horaires continus des magasins pour Noël ont été annoncés.

Pour ceux qui font leurs achats à la dernière minute, ou ceux qui attendent impatiemment leur gratification de Noël (le fameux 13ème mois tant décrié depuis un an), les magasins feront portes ouvertes en horaires continus dès le 16 décembre et ce jusqu'à la fin de l'année.

Ils seront donc ouverts quotidiennement de 9h du matin à 21 heures, sauf les veilles des fêtes, les 24 et 31 décembre où ils fermeront à 18h. Et pour donner un jour de rab aux inconditionnelles (je mets au féminin exprès...) des emplettes dominicales, ils seront ouverts le dimanche 19 décembre de 10h à 18h00. 

Les magasins seront fermés les 25 et 26 décembre puis les 1er, 2 et 3 janvier 2011.

Je trouve quand même délirant, quand nous savons pertinemment que les magasins enregistrent des chiffres d'affaires en chute libre, d'ouvrir le dimanche. Premièrement, est-ce-que vraiment rentable pour les propriétaires de payer leurs employés en heures supplémentaires ?

Et puis, excusez-moi tout de même, n'avons-nous pas le temps de faire nos courses sans que les magasins soient ouverts ce dimanche ? Personnellement, toutes ces années je ne suis jamais allée faire mes achats le dimanche ... N'avons-nous pas autre chose à faire que d'aller au supermarché le dimanche ?

Faire un tour en forêt ? Etes-vous allés visiter le Parc Antonis Tritsis à Ilion ? Le jardin National derrière la place Syntagma ? Les jardins de la Présidence de la République ? Une grande ballade sur les flancs de la montagne Parnitha ?

Mesdames, boycottons les magasins ouverts le dimanche ... Si vous ne le faites pas pour vous, faites le pour les employées (qui seront payées à coûts de trique c'est sûr) obligées d'aller travailler dimanche 19 décembre, et ne pourront pas profiter de leur famille.

Est-ce-que le jeu en vaut la chandelle ? qu'une fois pour toute cette méchante habitude soit supprimée.

vendredi 26 novembre 2010

La hotte du Père Noël grec sera bien triste cette année

Il y a deux ans, je marchais dans les rues à Athènes. Il y deux ans à pareille époque les magasins de la capitale étaient prêts pour les fêtes de Noël, les rues décorées, l'ambiance était là, bien vraie.

Deux ans après : 2010. L'année noire, l'année qu'on voudra tous oublier. Pas encore d'illumination, les magasins commencent à peine à décorer leurs vitrines. Rien ne nous rappelle que dans moins d'un mois, nous fêterons la naissance du Christ.

Les rues sont vides, les gens cherchent les bonnes occasions, les remises faites dans certaines boutiques, les bazaars, mais pas vraiment de mouvement dans la capitale grecque.

Il faut dire que le temps, encore très chaud pour la saison, ne se prête pas aux réjouissances de fin d'année. Mais tout de même, c'est bientôt Noël... Aurait-on perdu notre âme d'enfant au détriment de la crise économique ? Comment sentir ces moments avec le peu qui nous reste ? Cela tiendra du miracle que d'organiser le dîner du réveillon ou de prévoir quels seront les cadeaux à offrir.

Cette année, comme le titrait il y a peu de temps le journal LE MONDE, "le père Noël sera chiche".  Alors ce même journal annonçait que le budget familial serait revu à la baisse et que certains ménages en France avait prévu un panier à environ 605 euros. 600 euros c'est pour beaucoup ici le pécule qui est soigneusement gagné mensuellement. Quelle sera donc la part du panier grec de Noël ? j'ai peu d'espoir qu'il soit bien envieux.

Il paraît qu'en France les magasins sont déjà dévastés avant la fin novembre, qu'on n'y trouve plus le cadeau à la mode qui plaira aux bambins. Dites moi s'il vous plait que ce n'est pas vrai ... Si on commence à faire ses achats de Noël dès la mi-novembre, ou allons-nous ?

Choisissons donc utile, choisissons donc moins cher ... Pour ma part, mes enfants ayant l'âge dit de raison, il n'y aura pas de cadeau.  Notre cadeau ce sera simplement le plaisir d'être ensemble. On pourra joindre l'utile à l'agréable après les fêtes de fin d'année, lorsque les soldes du mois de janvier seront annoncées.

jeudi 18 novembre 2010

2011, régime pain sec

La crise en loin d'être finie. D'ailleurs aujourd'hui le gouvernement a enfin dévoilé ses projets pour 2011. Rien de bien réjouissant : Serrez-vous encore plus la ceinture (j'ai plus de cran...), on doit encore et encore comme des sangsues boire de votre sang afin de satisfaire le FMI et l'UE ...

La TVA jusqu'alors à 11% sera augmentée de 2 points = 13% de TVA pour les produits de première nécessité.

Voici une liste, non exhaustive, de quelques produits qui subiront cette hausse :
1. Viande et poisson 
2. Lait et produits laitiers, céréales, oeufs, miel, cacao 
3. Fleurs, légumes, racines et tubercules. 
4. Fruits, café, thé, épices, sucre et la sucreries.
 5. Électricité et le gaz naturel. 
6. Eau
7. Confiseries.

8. Produits à base de farine, amidon.
9. Oignons, racines, bulbes de toute sorte10. Huile d'olive, beurre, huile de soja, huile de tournesol, huile de soja, huile de coton, huile de maïs, huile de sésame, margarine. 
11. Eau, sel
 12. Les aliments pour les animaux
13. Animaux
14. Les condoms, serviettes hygiéniques et tampons 

15. Livres, brochures et les éditions en général 
16. Les escaliers, machines à écrire et voitures de plus de dix sièges pour les personnes handicapées (!)

Parmi les services : augmentation des billets des transports en commun, prix des billets de théâtre, cinéma, concerts et manifestations culturelles en général. Mais aussi, les services funéraires, réparation de bicyclettes et le réparation de chaussures et tout ce qui touche au cuir...

Encore heureux qu'ils prévoient une baisse de la TVA dans l'hôtellerie (à 6,5% dès janvier), si j'ai plus rien à manger, si je ne plus aller au cinéma, boire un café avec mes amis, je pourrai toujours aller passer un week-end en Crète !!! Une autre baisse de TVA est également prévue pour l'industrie pharmaceutique : les médicaments seront donc moins chers... A toutes ces mesures, si vous n'êtes pas malades, vous le serez bientôt ! Ne vous plaignez pas !!!

Trève de plaisanterie : si vous pensez qu'en se serrant un peu plus la ceinture, on verra le bout du tunnel en 2011, détrompez-vous !!! simplement vous vous y habituerez. 2011 s'annonce, ce sera l'année du régime pain sec.

mercredi 17 novembre 2010

Beurre ou huile ? patrimoine

Une fois n'est pas coutume. Cette fois-ci je ne vais pas écrire exclusivement pour la Grèce mais pour mon pays : La France.

Avant-hier, une nouvelle : Le repas gastronomique français a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, avec la dentelle au point d'Alençon et le compagnonnage bien typique de notre pays. Quoique je ne pas si ici bas on a besoin de cela : qui ne connait pas la cuisine française ? par contre pour les rites du repas, je n'en suis pas si sûre... hors frontières de l'hexagone.

C'est un rite que j'ai tenté d'inculquer à mes filles, avec difficulté, dans ce pays on l'enfant est roi, mange à des heures différentes et désordonnées. Je pense avoir réussi, en partie, à leur insuffler quelques règles : repas en famille du week-end, dresser la table correctement, heures bien précises un peu plus tardives mais précises.

Ce repas donc "à la française" (a la gallika)  "doit respecter un schéma bien arrêté : il commence par un apéritif et se termine par un digestif, avec entre les deux au moins quatre plats, à savoir une entrée, du poisson et/ou de la viande avec des légumes, du fromage et un dessert". J'ai toujours aimé ces repas familiaux à rallonge qui commençait à midi et se terminait après 16 heures et ce rituel, fromage/beurre/vin rouge, encore plus et le petit noir en fin de repas. C'est donc l'art de la table français qui est récompensé. Bravo !

En Grèce, malgré les tendances new-wave récentes, c'est carrément le contraire. Ici pas de schéma, on met tout sur la table, ce qui est quand même plus facile pour l'hôtesse qui peut partager le repas avec ses invités. Les serviettes sont en papier, les couteaux bien souvent sont absents par contre il y a toujours des cures-dents !

Mais qui dit gastronomie française dit "beurre" et là c'est un rituel qui m'est encore difficile à faire passer à la maison. Mon mari, amoureux de son huile d'olive, tient dur la route et interdit (enfin, presque) la cuisine au beurre et la crème fraiche au grand dam de mes filles. Bon, là dessus je ne tiens pas promesse, j'achète des bonnes plaquettes de beurre de temps en temps pour les tartines et les biscottes ou relever une bonne béchamel.

Néanmoins la cuisine grecque, et le régime méditerranéen, quoique plus restreints dans le choix des aliments, seront-ils les prochains à l'affiche du patrimoine culturel immatériel de l'humanité ? Leur façon de préparer les aliments est surement intéressant mais certainement sain, surtout ces plats uniques de légumes ou légumineux sans apport de viandes.


Vivre en Grèce
- Convivialité de la table
- Une française cuisine en Grèce
- La féta HELLINOPOP

dimanche 14 novembre 2010

Elections en Grèce, 2ème tour, faites vos paris

Voici donc aujourd'hui le moment fatidique du 2ème tour des élections municipales et régionales. Si votre maire n'a pas élu dès le 1er tour (le mien l'a été !), vous êtes donc dans "l'obligation" d'aller retourner voter ce jour jusqu'à 19 heures, heure de fermeture des urnes grecques.

Le 1er tour s'est quand même distingué par une abstention record et de bulletins nuls, une montée du parti communiste tant bien même que les deux grands partis sont toujours en tête. Le parti au pouvoir a été conforté par les premiers résultats.

Le 2ème tour ne sera certainement pas bien différent ; je pense même que l'abstention devra être encore plus sérieuse que le 7 novembre dernier. Nombre de proches et connaissances m'ont déjà déclaré avoir pris la décision de ne pas aller voter pour ce 2ème tour : position politique ?

Ces élections ont vraiment un goût de référendum. L'hiver sera dur et long, les résultats de ces élections ne changeront pas grand chose.

samedi 13 novembre 2010

Atenistas ou être activiste en Grèce






En zappant sur ma télé, sur la chaîne publique NET, je vois passer un reportage sur l'organisation ATENISTAS.


Atenistas ?

C'est un groupe d'activistes qui a commencé à montrer le bout de son nez à Athènes il y a environ deux mois.

Ils se présentent comme une communauté ouverte des citoyens d'Athènes. Pour eux, Athènes n'est pas une "vieille histoire" mais un vaste champ d'action original et efficace qui doit nous faire réaliser de l'énorme potentiel que présente la capitale et métropole de la Méditerranée orientale. Ils tirent leur notre force et énergie dans la société civile, avec les milliers d'Athéniens sans défense qui veulent faire quelque chose pour la ville et n'ont pas trouvé à ce jour un moyen de le mettre en action par les canaux de la société civile. Ils se targuent de ne faire partie d'aucun courant politique et encore moins de la municipalité mais un groupe d'amis, une communauté vivante et dynamique qui veut partager sa foi pour une meilleure Athènes. Fatigués de se plaindre, fatigués de toujours attendre des autres et en particulier de l'Etat, ils sont là pour leur ville, 7 jours sur 7.


Leur but ? Donner aux citoyens de tout âge la chance de faire partie d'un groupe amateurs aimant leur ville, rendre à la ville d'Athènes toute sa splendeur. Rendre la ville plus propre et plus sûre grâce à un travail de groupe. Montrer aux politiciens que les citoyens se soucient vraiment de leur ville et d'agir pour le bien commun. 

Et j'ajouterai, ne rien attendre de ces politiciens qui ne sont que promesses.

Leur Action ?  Nettoyer, déblayer, ranger, embellir leur ville. Ils "sévissent" dans les terrains vagues, ceux qui sont envahis d'ordures, squattés par les oubliés de la société. Que ces terrains ou immeubles inhabités appartiennent à l'Etat ou à un privé, rien ne les arrête dans leur tâche, nettoyer, déblayer, ranger, embellir...

Ils ont besoin ? de main d'oeuvre, de bonne volonté et de plus de 4 mains pour mettre en action ce grand chantier qui s'appelle VOLONTARIAT-BENEVOLAT.


ATENISTAS, les Athéniens en action
http://www.atenistas.gr/www.atenistas.gr/
email: atenistasgroup@gmail.com
twitter: www.twitter.com/atenistas
facebook: www.facebook.com/atenistas


jeudi 11 novembre 2010

Cacher son âge en Grèce

Comme si on avait rien d'autre à faire : Les médecins de la sécurité sociale grecque (IKA) contre les fameuses cartes AMKA parce qu'elles montrent l'âge de leurs propriétaires.

Mais c'est vraiment n'importe quoi !!! Au nom de la protection des données personnelles, en pleine crise, en pleine période électorale, avec la montée du chômage, avec tous ces gens au bord du gouffre, des médecins (vous savez ceux-là les plus lottis de la société soit-dit en passant) ont donc fait un recours auprès du Conseil d'Etat parce qu'avec le nouveau système de prescriptions médicales il y a l'obligation pour les médecins traitant de mentionner leur nom et leur n° de sécurité sociale (AMKA).

Cela fait plus d'un an, si je ne me trompe, que le nouveau système AMKA a été mis en place. Jusqu'à aujourd'hui, on en avait pas entendu des médecins...

Moi, je vous dirais : et quand bien même je vois l'âge de mon médecin, qu'est-ce-que je m'en fous royalement !!!

Et puis les voilà qui se réveillent ! Les médecins rejoignent donc toute cette ribambelle d'éclairés qui il y a quelques années avaient manifesté contre la suppression (oui, oui, vous avez bien lu : la SUPPRESSION) de l'appartenance religieuse sur les cartes d'identité.

Entre nous, ils sont tout simplement contre parce qu'avec ce nouveau système, il y a un contrôle automatique du nombre de prescriptions données par médecins. Ce nouveau système, en ligne, devrait simplifier les échanges inter-IKA-pharmaciens etc. et réduire la corruption également.



Mes articles sur l'AMKA


- Avez-vous un numéro AMKA ?
- AMKA, INSEE grec et moi et moi et moi
- AMKA sans fin

dimanche 7 novembre 2010

Insolite, bureau de vote dans les fin fonds de la Grèce

Mon mari, Nikos, et notre fille aînée Valentine ont du afin d'exercer leur droit de vote se rendre "en pélerinage" au village.

Je vous présente les photos que Valentine vient de rapporter. Varvariada est un village éloigné de la région d'Evritania (Grèce centrale).


View Larger 


Municipalité d'Agrafa (Evritania), bienvenue


Varvariada, village

Le bureau de vote. Kafenion. Supermarché. Point de rencontre.

Varvariadia, bureau de vote, supermarché...
Varvariada, bureau de vote


Et comme tout fonctionne ici-bas, mon beau-père, décédé malheureusement il y a près de trois ans maintenant, est toujours sur les listes électorales.

Elections en Grèce, les urnes sont fermées

Aujourd'hui 9.809.177 électeurs, dont 112.552 pour la première fois, dont 14.961 sont des citoyens de l'Union européenne, 9.559 sont  immigrés où  expatriés qui ont récemment acquis le droit de participer aux élections, ont été invités à voter pour élire 325 maires et 13 préfets de Grèce.

Sur les près de 15.000 citoyens de l'UE, dont je fais partie, je suis allée moi aussi voter pour ma commune. Ce n'est pas la première fois d'ailleurs. Je suis inscrite depuis 1994, date à laquelle nous avons le droit en tant que citoyen européen de voter pour le pays de résidence.

Cette fois-ci par contre, pour la première fois, je me suis heurtée à une représentante (assesseur) avec un brin de zèle tellement typique de ceux qui détiennent le pouvoir où du moins pensent le détenir. Après avoir trouvé mon bureau de vote (le même que les précédentes fois), je me suis présentée avec ma carte d'identité (française... on a tous ses défauts!) pour voter. 

Premier problème : sans même avoir jeté un coup d'oeil sur ses listes d'émargement, je n'y suis pas dit-elle. J'ai bien tenté de lui expliquer que ce n'est pas mon coup d'essai, que j'avais vérifié le matin même sur le site du  ministère grec de l'Intérieur et que j'étais suis validée sur les listes. Elle était catégorique : il me faut obtenir de la mairie une attestation que je suis bien inscrite sur les liste électorales.

Deuxième problème : pourquoi ma carte d'identité est-elle française ? Quelle question, pardi ! Parce que je suis française, mais comme je le disais plus haut, on a tous ses défauts... Soit dit en passant, il faudrait quand même que nous Français on se mette à la page : pourquoi n'y a-t-il pas une traduction (en anglais, tant pis pour la francophonie !) afin que le commun des mortels puisse lire les infos de notre CI ? je n'ai pas de passeport car je ne voyage par hors UE.


J'ai eu beau lui expliquer que les fois précédentes il y a avait une liste à part pour les citoyens de l'UE. Rien à faire : elle ne démordait pas, elle voulait à tout prix son attestation.

A ce moment précis, je me suis dit qu'ils aillent au diable avec leurs élections, je rentre à la maison. A peine sortie du centre électoral, et comme j'ai la tête dure, je suis allée faire un tour pour vérifier à la mairie. L'employée municipale m'a, elle, trouvée tout de suite sur les listes. Elle a été surprise d'entendre tout ce que je lui disais mais qu'elle ne pouvait pas me faire une attestation puisque ces attestations ne sont établies que pour ceux qui n'apparaissent pas sur les listes électorales : mais moi j'y suis.


Après un coup de fil au centre électoral, j'ai pu enfin voter. Non que ce soit réellement si important mais c'est un droit comme un autre. Je vis ici et j'aime savoir que mon vote peut (peut-être) changer les choses. J'ai quand même eu droit à des excuses (et c'est rare) de la part de la fautive.


Bref, je pensais en partant de chez moi en avoir pour une dizaine de minutes. J'ai perdu plus d'une heure. J'ose à peine penser aux nouveaux votants, ces immigrés (hors UE) qui depuis cette année ont le droit de voter pour les municipales, et des problèmes de ce genre qui ont du certainement se reproduire ailleurs.


Lire aussi sur mon blog:


- parutions sur les élections

samedi 6 novembre 2010

Une jour avant les urnes

Mon autre titre : une semaine avant les urnes.

J'avais commencé en fait cet article il y a une semaine exactement. Et puis tombé dans les oubliettes je m'aperçois que demain on vote.
Nikos, mon mari, et Valentine, ma fille ainée viennent de partir au village pour leur devoir en tant que citoyen.

----------

Alors voici mon article : Une semaine Un jour à peine, 6  1 jours pour être précise, avant les urnes, qu'en est-il ? A l'est rien de nouveau, à l'ouest, toujours pareil, au sud, il fait chaud, au nord pas mieux.

Rien de bien intéressant sauf que ces élections municipales et régionales ont un goût d'élections nationales. Les couleurs sont levées. Dimanche prochain (c'est à dire demain...) , les Grecs et Grecques voteront pour les maires et les nomarques (équivalent de nos préfets).

Ces élections sont très certainement un test pour le PASOK, parti politique au pouvoir depuis la fin de l'année dernière. D'ailleurs les paris vont bon train, il y a même des menaces d'élections générales anticipées de la bouche même de l'actuel Premier ministre (entre nous je me demande quel parti serait assez fou pour accepter ce cadeau empoisonné...). Selon certains le parti au pouvoir pourrait payer cher la politique d'austérité mise en place (par obligation) mais qu'est-ce-que cela changera ?

Rien à mon avis. Sachez qu'ici bas on a le bourdon et on se fiche bien de savoir qui gagnera ou pas ces municipales et ces régionales !!! Plus de six mois de sacrifices déjà et rien n'a changé en fait. Tout ce qu'on a besoin c'est de stabilité, on en a assez de vivre dans l'incertain. Il ne faut pas croire que ces élections locales changeront quelque chose.

Revenons au problèmes municipaux : Par exemple dans mon quartier d'Athènes cela fait quatre ans que nous sommes oubliés. J'habite à dans le nord-ouest d'Athènes à une dizaine de km du centre, quartiers qu'on appelle ici "dytika proastia" (faire la moue pour ceux qui sont de l'autre côté d'Athènes, à l'est, ceux de l"anatolika proastia"). La municipalité précédente n'a rien fait pour notre quartier un peu éloigné du centre de la ville. Quel dommage c'est pourtant un beau quartier ! Ici pas de nettoyage de rues, pas de police qui circule (sauf au cas par cas), pas de facteur (ou si peu), on est inondé dès qu'il pleut des gouttes ...


Et puis période électorale : semblant d'intérêt (et oui c'est important comment voter pour eux ?). D'un seul coup on les voit déambuler dans les rues, le marché hebdomadaire, le ventre bedonnant, des rapaces promettant à tue tête avec des "tha" (je ferai....).

Demain, je voterai pour les municipales. Je suis française mais en tant qu'Européenne je vote depuis de nombreuses années pour ma municipalité d'adoption, Kamatero. J'aimerais tant que ma ville devienne agréable avec des petites places pour s'y retrouver entre amis, des coins pour nos adolescents, des centres aérés pour nos enfants, des transports en commun communaux, une bibliothèque-médiathèque pour la culture, un cinéma (il y en a un mais bancale!)...


Lire aussi sur mon blog :

Français en Grèce : Vous avez ici aussi des droits civiques !

vendredi 5 novembre 2010

J'ai aimé : Le cochon, le coq et ... l'âne

J'ai aimé dans la rubrique "Dialogues" de l'édition internet du quotidien Eleftherotypia l'article copié d'un exposé d'un enfant (soi-disant, mon oeil...) sur le cochon. J'aimerais le partager avec vous.

A lire avec un soupcon d'humour noir, savourer le côté satyrique, un brin politique, purement à la grecque.

Le cochon (donc...)

La ferme a beaucoup d'animaux : des coqs, des poules, des veaux, des moutons et plus encore. Elle a aussi un cochon.

Le cochon est l'animal le plus gros de la ferme. Le cochon pense qu'il devrait être le chef de la ferme, mais parce qu'il est le plus gros, le plus sale et le plus dégoûtant, ils ont décidé que le coq serait le leader de la ferme.

Pourtant le coq n'est pas vraiment intelligent, il a cependant une crête (c'est son héritage) et parce qu'il sait si bien chanter, les animaux de la ferme l'ont déclaré chef, avec pour adjoint, le cochon.

Le cochon aime se rouler dans la boue. Il grogne et bien souvent il pète. Et comme ces deux sons se ressemblent les gens ne savent pas si le cochon veut parler ou si il veut péter. Il n'aime pas seulement se rouler dans la gadoue, il aime en jeter de ci de là, par ci par là. C'est bien pour quoi les autres animaux en sont dégoûtés mais ils ont peur de lui car il est le sous-chef. Même le coq le déteste mais il a besoin de lui quand il veut un sbire pour  jeter de la boue sur ceux qu'ils ne peut blairer.

Le cochon aime beaucoup manger. Mais vraiment beaucoup trop. C'est pour cela que le livre d'histoire naturelle le caractérise comme "omnivore" et "cupide". Il n'arrête pas de manger, c'est pour ça qu'il est si gros. Il dévore tout : les carottes, les pâtes, tous les restes, la viande avariée même des saletés. Il n'a pas vraiment honte de manger comme un cochon mais dès qu'il voit quelqu'un d'autre manger, il devient un vrai monstre !  il commence à faire les bruits (dont nous avons parlé plus haut). Les fourmis le gênent particulièrement, en tout les cas tout ce qui ressemble à une fourmi. Le porc a une très mauvaise vision, d'ailleurs s'il était un homme il porterait des lunettes.

Il ne peut pas sentir les fourmis parce ce qu'elles sont petites et nombreuses, et d'après le cochon elles mangent beaucoup trop. Il les voit ramasser leur miettes et les emmener dans leurs nids, ça le rend fou, il s'enflamme et commence ses grrrrr et ses pets (prrrr dans le texte). Il dit au coq et aux autres animaux de la ferme : "Les fourmis sont nombreuses et mangent les miettes que nous jettons, comme si nous les partagions avec elles !, d'ailleurs quel travail font-elles pour le mériter et manger autant ?".
Le cochon, parce qu'il ne voit pas, et parce qu'elles sont minuscules, ne se rend pas compte de l'ampleur du travail des fourmis. En plus, même s'il voyait, il ne comprendrait pas, parce que la seule unique chose que le cochon sait faire, c'est manger, jeter de la gadoue et chier.

Et le voilà qui se met en colère, écrase les petites fourmis pour qu'elles disparaissent, et donne des ses grrrr et ses prrrr. Il ne veut pour rien au monde et pour personne partager sa nourriture. Il ne donne qu'a sa gruie, sa petite cochonne parce qu'elle est jeune et croquante, mais elle n'est avec lui parce qu'il est le sous-chef, même si elle doit se boucher les oreilles et les narines quand il vont dormir.

Le cochon a mauvais caractère : même qu'une fois un pauvre mouton qui s'était échappé d'une ferme voisine pour éviter l'abattage, le cochon a commencé ses grrrr (mais sans les prrrr) pour le dénoncer et le pauvre mouton s'est fait attraper. Une autre fois le fermier voisin qui avait décrété de voler un morceau du potager (dans le texte bostani) alors que le cochon devait monter la garde, il a donné que des prrrr et notre fermier a perdu le potager... Si un homme faisait ça dirait la maîtresse d'école on dirait de lui qu'il est lâche.

Un jour le coq a voulu, peut être pour se moquer de lui, nommer le veau deuxième adjoint. Le veau n'est pas non plus très intelligent, mais le veau en connait un morceau pour ce qui est des hamburgers, et c'est ce qui compte pour le coq. Quoiqu'il en soit le cochon en est devenu rouge de rage. Mais pas une parole, ni un grrrr, ni un prrrr... Comme on l'a déjà dit, le cochon est un lâche.

Finalement le jour est venu où son patron a décidé de sacrifier le cochon et se fout bien de ses cris stridents. Il l'ont coupé et transformé en jambon, bacon, saucisses, steaks, se sont servis de son cuir pour faire des chaussures (il a la peau dure voyez-vous) et des ses poils drus pour faire des brosses à cheveux. C'est l'unique fois où le cochon a servi à quelque chose.

Les autres animaux de la ferme subiront le même sort le moment venu, lorqu'on n'aura plus besoin d'eux, le coq deviendra "coq au vin", les poules, les moutons et les boeufs "hamburgers" dont on parlait plus haut et ... ne survivront que nos bonnes petites fourmis.


(sources : Eleftherotypia)


traduction amateur...