jeudi 30 septembre 2010

Mer Ionienne sur les côtes de Zakynthos

Plus vraie que nature, plus féérique qu'elle ne paraît, j'ai été charmée par les belles eaux de la mer Ionienne qui viennent lécher la côte sud-est de l'île de Zakynthos (Zante).

P1020710
Plage de "Banana Beach"

Je ne pourrais que vous conseiller les plages qui vont de "Banana Beach" à la pointe de Keri en zappant Laganas (l'horreur ! et la décadence...).

Plage de Gerakas (Zante)
Plage de Gerakas


J'ai eu un faible néanmoins pour la plage de Gerakas et ses nids de tortues ainsi par celle de Kalamaki, la plus accessible rapidement depuis Argassi et la ville de Zante.


Plage de Kalamaki (Zante)
Plage de Kalamaki
A Argassi par contre je m'attendais à un bout de plage, ne serait-ce qu'un erzatz, mais rien de tout ça, à mon grand désespoir, aucun bout de sable ou même de galets. Il nous fallait malheureusement disparaître de notre village et s'en aller vers les plages plus proches (Banana, Kalamaki).

Plage de Gerakas (Zante)
Plage de Gerakas


Le plus du plus, le clou de l'île est sans contexte la plage du "Navagio" (naufrage en grec) qui dire ce qu'il veut dire  : une plage qui n'est accessible que par la mer, par bateau. Tout simplement EXTRAORDINAIRE !!! à la limite du "fake", un vrai décor de carte postale.
Excursion à passage obligatoire, pour les moins téméraires, sachez que vous pouvez la voir du haut de la falaise. Nous avons fait les deux !



Je vous conseille d'y aller assez tôt le matin, avant le débarquement de centaines de touristes, jetés sur cette plage pour une petite demie heure par les bateaux.
Fort heureusement, on nous avait conseillé de ne pas tomber dans le piège de ces excursions qui durent une bonne partie de la journée (9h - 17h) sur des bateaux trop  grands pour profiter des grottes bleues, et trop bondés pour être agréables, au prix de 18€ par personne. Nous avons donc pris la route vers le minuscule village-port d'Agios Nikolaos (St Nicolas), au nord-est de l'île, point de départ des bateaux pour Kefallonia (Céphalonie) mais aussi pour les excursions de petits bateaux (max. 12 personnes à  bord). L'excursion dure environ 3 heures. Le prix est le même sur les gros bateaux mais personnellement je n'aime pas trop le tourisme de masse et j'ai surtout horreur de sentir que je suis une marchandise !


La sensation est certainement totalement différente. On a pu profiter et voir les Grottes Bleues de près et plonger dans ses eaux limpides. Nous sommes également restés sur la plage du Naufrage pendant plus d'une heure.


A ne pas omettre de votre parcours. Je pense que c'est l'excursion qui restera à jamais marquée dans votre mémoire.


Découvrir en vidéo 



samedi 25 septembre 2010

MON PETIT CALEPIN


Mon pense-bête. Le suis-je bête !!!

En rangeant mon beau, grand sac, féminin comme il se faut, j'ai retrouvé mon petit calepin. Vous savez de ce genre où on note tout et n'importe quoi.

Horreur, je me suis aperçue emportée non pas par la foule mais par le tourbillon du travail que j'avais oublié mon petit calepin. Fourré dans le fond de mon sac, introuvable pendant près de 2 mois.

Enfouies mes mémoires de vacances. Deux billets pour le blog que j'avais oubliés sur mes sensations de vacances.

Un message passé hier "ZANTE, ILE GRECQUE SOUS OCCUPATION ANGLAISE" et un autre qui viendra demain peut-être "MER IONIENNE SUR LES COTES DE ZAKYNTHOS".

vendredi 24 septembre 2010

JOURNEE MONDIALE DU TOURISME , RE-OPA !!!

Vous allez finir par me dire : "mais qu'est-ce-qui lui arrive à celle là" !!! Muette depuis près d'un mois, voici qu'elle nous bombarde de billets.

Que faire mes amis ? En recherchant l'annonce pour les Journées européennes du Patrimoine, je viens de découvrir que le ministère hellénique de la Culture vient de diffuser un dernier communiqué (aujourd'hui pour lundi...) sur la Journée mondiale des Musées qui se tiendra ce lundi, 27 septembre 2010.

Le Ministère de la Culture et du Tourisme annonce donc qu'à l'occasion de la Journée mondiale du tourisme placée cette année sous le thème de la biodiversité, tous les sites archéologiques, les sites historiques, les musées et les quelques monuments de l'état grec, ont ouverts au public gratuitement.

Aucune précision, aucune liste bien entendu.

Je me pose quand même une question : Est-ce-que cela voudrait dire que pour les Journées du Patrimoine, ce n'est pas gratuit pour tous les musées importants ? Ont-ils choisi délibérément de ne pas ouvrir certains sites pendant le week-end pour éviter les conflits sociaux avec les fonctionnaires du ministère de la Culture ? Déjà pendant la nuit de la pleine lune d'août, des discussions avaient été ouvertes sur le paiement des heures sup et de nuit des gardiens et employés des sites archéologiques.

A voir ...

En savoir plus
Site officiel de la Journée mondiale du Tourisme

JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE, OPA !


Encore une fois cela risque de bien passer inaperçu... Mais sachez le jour, ce vendredi et pendant trois jours, du 24 au 26 septembre, toujours le troisième week-end du mois de septembre en Grèce, les Journées Européennes du Patrimoine sont de retour.

Rien à voir avec la mobilisation nationale française, à l'origine des Journées du Patrimoine, alors lancées grâce à l'initiative de la France et de son ministre, Jack Lang, mais certains musées sont ouverts sur l'ensemble du territoire grec.

Peu de publicité sur l'événement malheureusement.

En savoir plus

- article paru le Kathimerini english version
- programme officiel grec du ministère de la Culture traduit en français grâce aux traductions automatiques de Google (à manier avec précaution)

Bonne visite

Zante, île grecque sous occupation anglaise



Argassi, Zante (2010)Argassi, vue nocture


Je ne voudrais jamais voyager en dehors de mon pays et avoir la sensation de me sentir chez moi. Voyez-vous "Voyager à Zakynthos (Zante)" c'est un peu se rendre à Picadilly !

Quel choc ! Tous les magasins, et autres boutiques de souvenirs, mais encore superettes, tavernes, pubs (vous savez le kafenio à la grecque...) clubs sont faits sur mesure pour les touristes anglais. Non anglophones s'abstenir !

Pas d'inscription en grec, ou si bien dissimulées, des pancartes en gros et bien placées, en anglais exclusivement. Les employés, anglais pour la plupart.

Quelle déception ! Un peu comme si vous vous trouviez en plein coeur de Londres avec le soleil et la plage en option. Enervant à l'extrême. Encore heureux que nous logions à Argassi, car si nous avions choisi comme lieu de villégiature le village de Laganas, je crois que je n'aurais pas pu endurer plus de deux jours !!!

La-bas, c'est le paradoxe. Je comprends que les autochtones veulent "faire leur pain" mais tout de même... En pleine matinée, à peine 11h00 passée, sans un respect pour autrui, vous y rencontrerez des anglais désœuvrés, de tout sexe et de tout âge, avec l'accent des faubourgs de Londres, bières à la main, saouls à mourir, les yeux injectés de sang, arrivant à peine à tenir debout sur les fameuses "gourouna" comme on les appelle ici, motos à 3 roues.

Je comprends maintenant pourquoi la police grecque y envoie des renforts pendant les mois chauds de l'été. Chauds, vraiment chauds sur tous les points de vue. Quel gachis !

A noter, cependant, Laganas est l'un des points de départ de petits bateaux vers l'île de Marathonissi, l'île aux tortues, moyennant 10 euros par personne pour une heure et l'assurance soit- disant dit de voir les tortues Caretta caretta ou au prix de 18 euros avec un arrêt sur l'île de Marathonissi.