mercredi 16 décembre 2009

VICTIME DU SPAM TELEPHONIQUE

Et oui, je suis victime comme tant d'autres du spam téléphonique. Et vous ?

Ras le bol de ce nouveau mode de marketing, de ces appels de banques, prestataires téléphoniques et autres sociétés qui tentent par tous les moyens de vous vendre tout et n'importe quoi.

Pourquoi en parler ce soir ? Tout simplement parce que je viens de recevoir deux appels téléphoniques coup sur coup de la même compagnie. Le premier appel sans que le numéro apparaisse, j'ai répondu aimablement avant que la vendeuse me raconte toute son histoire que je n'étais pas intéressée. A peine deux minutes plus tard (oui, oui deux minutes seulement), second appel. Cette fois-ci avec un numéro d'appel apparent. J'aurais jamais pensé que ce soit la même compagnie. Une personne apparemment différente, m'appelle pour la même raison ... Alors que je lui coupe la parole pour la prévenir que deux minutes avant un autre vendeur de la même maison venait de me contacter et que j'aimerais bien savoir comment ils avaient eu mon numéro de téléphone, la "gentille" hôtesse m'a tout simplement insulté avant de raccrocher la ligne !

Ah, en passant ce n'est pas la première fois que la dite compagnie nous contacte pour nous "soulager" dit-elle des obligations envers l'OTE (télécoms grecs).

Sommes-nous victimes selon ces sociétés ? Bien sûr que non. A chaque coup de fil, une chance de plus de gagner une maison, un voyage, une encyclopédie, un filtre ou d'augmenter le crédit de votre carte préférée ... ''Chère Madame, vous avez la chance d'avoir été choisie par la société tartampion'' bla bla bla ... ''Chère Madame, puisque vous êtes une fidèle cliente''... bla bla bla

Puis les autres messages, un peu moins génants (encore que... selon l'heure) qui sont pré-enregistrés : vous entendez si vous le voulez. Le but ? toujours le même. Vendre et vendre.

Que faire contre ce harcellement commercial ?

Je fais toujours attention lorsque je donne mon numéro personnel de bien vérifier si il y a une case à cocher pour protéger mon numéro. Sinon, pas de numéro !

Alors ces listes d'où viennent-elles ?

Prendre le taureau par les cornes, voici ce que je peux faire. Je viens de faire une petite recherche. Bon apparemment, il existe bien quelque chose, une dite solution. Encore faut-il que ca fonctionne !

L'organe indépendant qui est en charge en Grèce de ce genre de problèmes tels que spams électroniques, téléphoniques ou encore le courrier abusif est l'Autorité de Protection des Données Personnelles (Αρχή Προστασίας Δεδομένων Προσωπικού Χαρακτήρα - ΑΠΔΠΧ).
www.dpa.gr

Si j'ai bien compris, il existe bien une liste dite "numéro 13''. Il suffit d'y déclarer nos coordonnées afin qu'aucune publicité nous soit envoyée par la poste. Malheureusement, cette même liste semble ne pas petre valable pour les appels téléphoniques. A voir...
Le formulaire à remplir et retourner à l'autorité est téléchargeable via leur site : http://www.dpa.gr/Documents/Gre/Com/AITISI.doc

Rappel de nos droits en Grèce :

- le spam téléphonique est illégal en Grèce si nous n'avez pas donné votre consentement
- ils n'ont pas le droit de vous démarcher pour des raisons commerciales. Vous pouvez néanmoins à tout moment leur demander de vous retirer des listes (le feront-ils ?)
- vous avez le droit de leur demander le nom de la société, le nom du vendeur (si vous y arrivez!), le numéro de leur téléphone (si il est apparent!), la date et l'heure de l'appel. Une fois que vous avez toutes ces infos, vous pouvez dénoncer ces appels auprès de l'autorité.

Pour agir plus vite et certainement d'une façon efficace :

- vous remarquerez que vous recevez des appels pendant la journée, bien souvent de province. Notez ces numéros et enregistrez-les dans votre annuaire sous le nom : SPAMS. Ne répondez plus !
- ne pas répondre au téléphone pendant la journée. Vers 20h00 ces sociétés s'arrêtent - enfin - de travailler ! (difficile einh ???)
- raccrocher dès le message type ... (pas sympa, mais que faire ?)
- menaces de poursuite judiciaires ...
- les envoyer bouler (ok, ils font leur boulot et certainement ils sont payés à lance-pierre mais quand on vous appelle à longueur de journée, la patience a ses limites)

mardi 15 décembre 2009

SOIREE DEBAT A ATHENES SUR LA BINATIONALITE ET/OU LE BICULTURALISME

Le journal grec francophone "REFLEXIONS D'ATHENES" organise jeudi 17 décembre à partir de 20h00 une soirée-débat sur "la binationalité et ou le biculturalisme".




Cette soirée est destinée à toutes celles et tous ceux qui veulent échanger leur expérience sur ce grand thème qui est la binationalité, en particulier pour nous tous qui vivent ici en Grèce et vivont ce biculturalisme au quotidien.



Les thèmes de la soirée : Les raisons du départ, les difficultés d'adaptation, l'acquisition de la langue, les réalisations personnelles, la perte d'identité, l'engagement, la notion de citoyenneté, la nationalité.



Tous ceux qui sont intéressés sont les bienvenus à la taverne Ama Lachei à Exarchia dans le centre d'Athènes.



Informations :


Reflexions d'Athènes
http://www.reflexionsdathenes.gr/


Pour toutes informations:
Tél. 6937245087 - Courriel: reflexions.ath@gmail.com

samedi 12 décembre 2009

MAIS ARRETEZ DE TAPER SUR LA GRECE !

Depuis quelques jours la Grèce est à la tête de l'affiche, fichée et épinglée sur son économie. Ici en entend les mots : dette, crise, faillite, krach ... la population commence à s'inquiéter. En plus on est en pleine période des fêtes, vraiment cela tombe mal. Cela ne va pas aider les affaires à tourner, déjà que les magasins sont désertés.

Bon d'accord, au moindre faux pas, on en fait des gorges chaudes mais je suis sûre que d'ici peu on en entendra même plus parler ! Les médias passeront à une autre actualité plus alléchante.

Le pauvre premier ministre, fraichement élu, Georges Papandréou n'a pas seulement hérité d'un nom prestigieux, il a également hérité d'une économie désastreuse, d'un non moindre héritier lui aussi.

OK, tapez sur l'artiste. Les médias s'en donnent à coeur joie. Ils leur fallait une "tête de turc" et ils l'ont trouvé en la personne du nouveau premier ministre sur les résultats économiques de la Grèce. En est-il seulement responsable ? Et on entend encore et encore, corruption, mensonges, clientèlisme : mais quel rapport avec la situation économique de la Grèce ?

Bon prenez votre message : les Grecs ont la peau dure, ils ne baisseront pas les bras aussi facilement. Ayons confiance. La France est du côté de la Grèce du moins moralement. Papandreou a déclaré hier qu'il ne "demandait pas de cadeaux financiers", la "Grèce assumera ses responsabilités''. Le message est passé.

La récession économique a touché tous les pays européens depuis l'année dernière et pas seulement la Grèce, alors ARRETEZ DE TAPER SUR LA GRECE. Laissons le temps à ce nouveau gouvernement de faire ses preuves et d'oeuvrer dans ses réformes. Ne mettons plus la pression. Donnons une chance à ce pays qui malheureusement est souvent dénigré au niveau européen.

Signé : une fidèle amie de la Grèce.

jeudi 10 décembre 2009

ΕROS, DIEU DE L'AMOUR A ATHENES

Le musée d'Art Cycladique à Athènes, l'un des plus célèbre musée athénien, présente plus de 270 objets grecs et romains et autres statues, vases, bijoux et menus objets avec pour thème Eros, le dieu grec de l'amour : "Eros, de laThéogonie d'Hésiode à la fin de l'antiquité".

En provenance de nombreux musées européens, dont celui du Louvre (cocorico !) ces objets seront exposés pendant quatre mois.

Le ''clou" de l'expo est la célèbre statue en marbre d' "Eros bandant son arc" mais aussi ''Le baiser" représentant le dieu embrassant la Psychée venant tout droit du du Musée du Louvre et du Musée du Capitole.

Vous pouvez admirer toutes ces oeuvres au Musée d'Art cycladique, en plein centre d'Athènes.

du 10 décembre 2009 au 5 avril 2010.

L'exposition au musée d'Art cycladique, situé dans le centre d'Athènes, doit durer jusqu'au 5 avril. 2010.
Le jour de fermeture du musée : chaque mardi et les jours fériés.

Adresse :

Megaro Stathato
Vassilissis Sofias et 1 rue Irodotou
www.cycladic.gr

En savoir plus sur le musée sur Wikipédia

KABARET AVEC PATRICIA KAAS A ATHENES LE 6 FEVRIER 2010


Avez-vous entendu la nouvelle ? Annoncée par la presse grecque hier, nous avons appris que l'artiste Patricia Kaas viendrait à Athènes pour un unique concert le 6 février prochain.

Présentée comme "la Diva de la scène française", Patricia Kaas viendra présenter
au public athénien son propre "Kabaret", dans la salle du Théâtre Badminton. Cabaret avec un K pour Kaas, "spectacle unique, plus qu'un tour de chant c'est un hommage aux années 30, un bijou de chansons inédites, certis des plus célèbres titres de cette grande artiste".

Attention, comme il s'agit d'une unique représentation, vaut mieux s'y prendre en avance. La vente des billets débutera très prochainement, le 15 décembre 2009.

Vente des billets :
FNAC - THEATRE BADMINTON -
www.ticketnet.gr

Kabaret : http://www.patriciakaas.net



dimanche 6 décembre 2009

PARLER POUR NE RIEN DIRE, MANQUE D'INSPIRATION




Le plus dur pour garder un blog en tête de l'actualité est sans doute avoir de l'imagination et surtout personnellement un manque d'inspiration.

Ces derniers temps, je ne suis guère bavarde. Fatiguée ? certainement. Je ne veux réellement pas parler pour ne rien dire. Ecrire pour dire ''j'ai lancé un article". Très peu pour moi ! Pour moi écrire c'est me défouler, partager, pourquoi pas provoquer. Je serais très malheureuse si je n'avais pas au moins un commentaire de la part de mes lecteurs favoris. Alors, j'ai levé le pied et je suis restée peu bavarde pendant quelques temps mais je me soigne!

Essayons ensemble donc de trouver des sujets : j'en ai quelques uns mais je ne sais pas comment les développer.

Le premier ce matin qui me vient en tête est le triste anniversaire bien évidemment de la mort du jeune Grigoropoulos, un an après les émeutes qui ont mis la Grèce entière en dilemme. Que dire sur cette triste histoire ? Déja depuis quelques jours la police est présente d'une manière évidente. Les gosses de 15-16 ans commencent à se soulever même si certains ne le comprennent pas. Malheureusement, j'ai bien peur qu'il y ai des débordements, cela a d'ailleurs déjà commencé. En mémoire de Grigoris, il ne faudrait pas que ce soit une occasion pour certains groupuscules de mettre la Grèce encore une fois à feu et à sang.

Le second serait la Saint Nicolas. Aujourd'hui c'est une grande fête orthodoxe. Il n'existe pas de famille en Grèce sont au moins un Nikos.

Le troisième serait une belle balade au musée Irakleidon pour admirer la collection des sculptures d'Edgar Degas.

Voilà malgré le manque d'inspiration j'ai quand même réussi à écrire ces quelques lignes afin de ne pas être oubliée.

A bientôt sur le blog