vendredi 17 juillet 2009

DESTINATION AILLEURS PARLE DE LA GRECE



J'ai eu le plaisir aujourd'hui de participer à l'émission animée par Sébastien Folin "Destination Ailleurs".
Le thème de l'émission d'aujourd'hui : la Grèce.
C'est une bien belle initiative que de donner la parole aux Français qui ont décidé un jour ou l'autre de quitter la France pour un autre pays. Sébastien Folin que je connaissais via la télé sur TV5 avec son émission sur la musique "Acoustic", consacre donc pendant tout l'été quotidiennement deux heures à nous Français, expatriés pour une raison ou pour une autre, sur les ondes de RTL.


Ce vendredi 17 juillet 2009 c'était donc mon jour. A 14h30, heure française, malgré une ligne téléphonique abominable (c'était donc mal tombé !!! une des rares fois ou mon prestataire devrait avoir le fil bas, jamais de problèmes et c'est tombé aujourd'hui ! grrrrr), j'ai pu partager avec vous, avec ma famille mon expérience grecque.
Des questions générales donc, sur le pourquoi de mon expatriation, ma vie, les Grecs et ce qui les caractérisent, mes passions et ... la sieste nationale.

Merci à Sébastien Folin, donc, et son assistant Gael pour ces quelques instants de retrouvailles avec la France. Merci à Jean-Sébastien Petitdemange sur les infos intéressantes, touristiques, sur la Grèce.
Première pour moi ... RTL était une de mes radios préférées lorsque j'étais en France, je continue grâce à internet à l'écouter dès que j'ai le temps.

Une petite rectification seulement : le nescafé est du café soluble. Quand on demande un espresso en Grèce, dorévavant on obtient un espresso. C'est d'ailleurs à la mode : Espresso Freddo, le café frappé à la grecque mais avec du café espresso. Exit le soluble et c'est tellement bon... bien meilleur que le nescafé...

Rendez-vous donc pendant tout l'été de 14h00 à 16h00 (heure française), retrouver nos amis ailleurs.
Lien vers la radio www.rtl.fr

EN DIRECT SUR RTL DESTINATION AILLEURS

En direct, écoutez mon interview sur ma vie en Grèce. Destination Ailleurs est une émission dédiée aux Français de l'Etranger, ceux qui sont partis loin vivre ailleurs, autre chose...

vendredi 17 juillet à partir de 14h30 (heure française)

www.rtl.fr

mardi 14 juillet 2009

AMKA SANS FIN

Parce que toutes les bonnes choses n'ont pas forcemment une bonne fin, ma saga de l'été s'appelle l'AMKA.

Comme je vous l'avais annoncé avec sureté, je croyais en avoir enfin terminé avec mon AMKA. Et bien non !

J'ai recu ma fameuse carte AMKA. Un peu cheap entre nous, une légère carte, de la forme d'une carte de crédit, cartonnée et légèrement plastifiée. Du style de carte qui ne tiendra pas bien longtemps entre nous...

Le clou ? En découvrant le numéro AMKA... Il correspondait au fameur premier numéro qu'on m'avait attribué d'office mais qui avait été modifé parce que -soi-disant- "puisqu'il y a modification des données, le numéro change automatiquement".

Bref, je vous voudrais pas vous fatiguer avec mes histoires. Lisez mon premier billet sur l'obtention de l'AMKA et mes premiers déboires.

Alors le KEP (service d'information au citoyen) n'a pas bien fait son travail (à mon avis ils n'ont même pas du être bien informé des procédures). L'agent du KEP aurait du, sur la base de mon premier numéro, modifier les données me concernant (logique, non ?) et non pas m'attribuer un nouveau numéro.

Alors maintenant, alors que d'autres n'ont aucun numéro, je me retrouve MOI avec deux numéros AMKA. Quelle aubaine ! Mais apparemment je ne suis pas la seule. Il faut bien que les fonctionnaires grecs soient occupés !!!

Bon, stop, comme il vaut mieux avoir affaire au bon dieu plutôt qu'à ses saints, je suis allée directement à la sécurité sociale. L'agent de l'IKA, très aimable, serviable (et oui il y en a ...) m'a expliqué ce qui était ma logique évidente. Ils auraient du au KEP entrer dans ma fiche (qui correspondait au premier numéro INSEE) et modifier les données me concernant. Logique, non ?

Résultat : on a donc modifié ma première fiche et il a fallu annuler la fiche "malencontreusement" ouverte par le KEP. Mon gros souci, que mes cotisations retraite soient bien validées à mon nom, à moins que (je blague!) je recoive deux retraites si j'ai deux AMKA ?

Bon, j'espère que c'est la bonne maintenant et que je n'aurais plus à me soucier de l'AMKA. Il paraît qu'une fois qu'on l'a ce fameux numéro, c'est pour la vie.

A suivre ...