mardi 31 mars 2009

GRECE, VOUS M'ENFUMEZ ! JUILLET 2009 TELOS

La Grèce est en tête des pays européens qui ont le plus de fumeurs. Encore un palmarès dont on aurait pu se passer !

D'après les dernières statistiques eurobaromètre la Grèce tient le record de 42 % en Europe devant la Bulgarie et la Lettonie.

Même si théoriquement la Grèce est l'un des premiers pays européens à avoir interdit de fumer dans les lieux publics dès 2002 (1er août 2002, loi FEK 1001), en pratique, la Grèce fume et elle fume de plus en plus et de plus en plus jeune.

En théorie donc, il est interdit de fumer

dans les ministères, organismes publics, aéroports, gares (salles d'attente), dans tous les établissements hospitaliers, cabinets médicaux, dentistes, pharmacie, dans les écoles et universités, écoles de soutien et de langues, dans les crèches publiques et privées, les transports publics mais encore dans tous les magasins de type boucherie, boulangerie, fromagers à l'exception des bars, caféteria qui sont obligés (selon la loi) d'avoir 50% de leur surface pour les nons-fumeurs (!).

En 2006, le ministère grec de la santé interdit la vente aux mineurs à l'occasion de la journée mondiale contre la cigarette.

Un besoin, une institution donc ? Le rapport entre la cigarette et le citoyen grec est très imposant. Qui oserait ici demander à un fumeur de s'arrêter de fumer. Il est interdit d'interdire ici-bas.

Cependant, déjà quand le métro d'Athènes avait été inauguré, nous nous demandions comment les fervents fumeurs arriveraient à respecter l'interdiction de fumer dans les rames de métro. Et pourtant 6 après, plus aucune cigarette dans le métro, ni dans le train de banlieue. Une habitude est prise mais la grogne règne !

Malgré tout une grand tolérance, je dirais du laxisme, par rapport aux fumeurs. Alors il est interdit de fumer dans les l'administration (fonction publique, sécurité sociale, ministères, banques) : cela n'empêchera de voir les employés derrière leur comptoir en train de fumer.

Dans les transports en commun, je dirais que c'est un peu plus respecté, sauf dans les taxis où c'est au bon vouloir du chauffeur et des passagers qui partagent la route avec vous.


Dans les lieux de détente, café, cafétarias, restaurants, tavernes, on fume et on enfume !

Dernièrement on voit fleurir des coins fumeurs et des coins non-fumeurs. Le Comble ? le tout dans une seule et même pièce.

Un autre endroit culte en Grèce pour les fumeurs : les clubs, discos et les légéndaires bouzoukias. J'ai du mal à m'imaginer ces endroits dépourvus des fumeurs grecs.

Pas de cigarette sans café

Relation café-cigarette : Vous entendrez souvent que le café, le frappé national, ne peut s'accompagner que d'une bonne cigarette. Est-ce-donc la fin des papous (grands-pères grecs) à la terre des kafenions avec leur cigarette ?

6 mois en avance l'interdiction de fumer

Alors la Grèce est-elle le dernier paradis en Europe pour les fumeurs ? rès certainement et plus pour longtemps.

L'interdiction totale de fumer était logiquement prévue pour le 1er janvier 2010. Depuis décembre dernier, il a été annoncé que dès le 1er juillet 2009, l'interdiction doit prendre forme.

Bon choix, en été, tout le monde reste dehors, donc l'interdiction ne devrait pas trop se faire sentir.
Il reste donc à attendre la date fatidique. Soulagement pour certains, une honte pour les autres qui pensent qu'interdire la cigarette ne servira strictement à rien. Attendonc donc les réactions et il y en aura...

Mon rapport à la cigarette

Je ne suis pas fumeuse. Je n'ai jamais fumé. J'ai allumé pour d'autres des cigarettes. Je n'aime pas le goût. je n'ai pas été tenté. Je ne peux pas comprendre la dépendance au tabac. Je suis entourée de fumeurs. Je subis la fumée.

J'aime le slogan : 'Liberté de fumer contre liberté de ne pas être enfumé".

Personnellement, je pense que fumer dans son bureau ou chez soi quand on est seul est un choix. Tolérance.

Ne pas fumer quand il y a des enfants, ou quand on partage un bureau avec un non-fumeur, est une preuve de respect.

Je suis curieuse

de voir si les Grecs seront aussi dociles que les Français, si ils sortiront sur les trottoirs pour fumer, si l'interdiction de fumer sera respectée dans les bouzoukias en ville et les kafenion des villages.
d'entendre de ma fille qui est au collège que ses professeurs ne fument plus dans l'enceinte de l'école (et n'utilisent plus en passant leurs portables en classe!)

mercredi 25 mars 2009

25 MARS DOUBLE-FETE

Aujourd'hui, 25 mars, la Grèce fête son indépendance mais aussi une fête traditionnelle chretienne orthodoxe, la Fête de l'Annonciation à la vierge plus communément appelée ici "Evangelismos".

Les Grecs ont deux fêtes nationales : le 28 octobre, le Jour du Non (Ochi) et celle du 25 mars commémorant le début de l'insurrection contre les Ottomans en 1821.

Depuis quelques jours déjà nous entendons à Athènes les répétitions pour la grande parade militaire du 25 mars se sont fait entendre avec le bruit des avions F-16 survolant Athènes.
Chaque ville de Grèce organise aujourd'hui des parades des écoles publiques alors qu'Athènes a sa grande parade militaire en présence du Président de la République et du Premier Ministre.
La veille toutes les écoles organisent des petites fêtes en mémoire de cette partie de leur histoire : pièces de théâtre mettant en scène les événements de 1821 et d'après 1821 car cette guerre d'indépendance a duré neuf années jusqu'en 1830 avec la signature de l'Indépendance de la Grèce à la Conférence de Londres.

La journée du 25 mars est surtout une journée-symbole qui honore les héros de la révolution de 1821. Elle est célébrée depuis le 15 mars 1838 par décret 980. Cette journée est liée également à la fête orthodoxe, une des plus grandes fêtes religieuses de Grèce.

Et comme chaque tradition en Grèce est étrangement liée à la table, aujourd'hui le plat du jour national est le "Bakaliaros-Skordalia".


Au menu donc vous trouverez sur toutes les tables de la morue sèche avec de l'aïoli.

Morue - Bakaliaro :

Mettre la morue séchée à dessaler la veille. Changer plusieurs fois l'eau.
Si vous choisissez la morue dessalée surgelée, décongelez le poisson seulement. C'est une façon plus rapide de préparer le plat national, simplement la morue surgelée est trop bien dessalée. Bon choix pour les personnes qui ont des problèmes de tension !

Une fois dessalée, nettoyez la morue, nettoyez la peau des écailles qui peuvent rester ; certains retirent la peau - moi non. Je préfère garder la peau pour la friture, le poisson ne se désagrège pas.

Vous pouvez préparer ce qu'on appelle ici un ''kourkouti", une sorte de pâte à frire, avec 2 tasses de farine, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 2 tasses de bière, un peu d'ouzo (ou sans ouzo pour ceux, comme moi, qui n'aiment le goût anisé).

Trempez les morceaux de morue que vous aurez dessalée dans la pâte à frire et frire les morceaux dans une huile abondante.

Vous pouvez également choisir de ne pas préparer de pâte à frire, dans ce cas il s'agit simplement de fariner vos morceaux de poisson et de les frire.

En Grèce, la tradition veut que le 25 mars la morue soit accompagnée de skordalia ou aliada (sorte d'aïoli) :

Il y a deux façons de préparer la skordalia : au pain ou aux pommes de terre. Personnellement je préfère avec les pommes de terre, en plus j'ai toujours des pommes de terre et rarement du pain rassi.

Pelez des pommes de terre, coupez en 4, faire cuire comme pour une purée une vingtaine de minutes.

Pelez des gousses d'ail, j'en met deux ou trois, question de goût ! Ecrasez les gousses d'ail dans un "goudi", petit bol en marbre en général (mortier), ou au presse-ail.

Les pommes de terre cuites, les passez au moulin à légumes (j'aime pas au mixer on dirait du caoutchouc !).

Mélangez l'ail à la purée de pommes de terre. Ajoutez de l'huile d'olive, bien mélanger jusqu'à bonne consistance. Salez et poivrez. En fin de préparation, un filet de vinaigre.

Vous pouvez servir la skordalia, légèrement tiède ou froide accompagnée du poisson frit et d'une bonne salade verte.

N'oubliez pas aujourd'hui c'est la fête des Vangelis, Evangelia, Evangelos, Lia ...

Chronia Polla et bon appétit

(je rajoute les photos plus tard)

samedi 21 mars 2009

UNE HEURE POUR NOTRE PLANETE, ETEIGNEZ LES LUMIERES LE 28 MARS





Nous avons un devoir le 28 mars, ne l'ignorons pas, de 20h30 à 21h30, un appel international que le WWF lance pour pour la troisième année consécutive.

Déjà l'année dernière, l'appel s'est fait sentir à Athènes, espérons cette année grâce à notre participation que toutes les villes de Grèce et de Navarre feront le geste symbolique d'eteindre leurs lumières pendant une heure.

Une heure pour la planète. Le WWF et nous tous devons tous nous mobiliser pour "une planète vivante". L'organisation à l'initiative de cette grande opétation, prévoit de toucher, dans près de 1000 villes (c'est tellement peu), près d'un milliard de personnes.

En Grèce déjà en 2008 la ville de Menidi (Acharnai, banlieue du nord d'Athènes) , ou encore l'île du golfe saronique Egine, avaient participé à cette grande manifestation. Enfants et parents s'étaient réunis pour ensemble consacrer une heure de leur temps pour notre avenir.

En 2009, le mouvement s'agrandit, à cette heure 270 municipalités, villages et organisations ont décidé de participer activement au mouvement :http://www.earthhour.org/about/gr:el auxquels se sont ajoutés à ce jour 18.000 Grecs qui se sont inscrits individuellement.


Ώρα της Γης - Πρώτη στον κόσμο η Ελλάδα!
Une heure pour la planète - La Grèce en tête!

Encore une fois, les Grecs montrent leur dévouement et démontrent qu'un petit pays et des "petites gens" peuvent s'impliquer dans les grandes causes. Ils sont nombreux, suivez leur exemple pour la bonne cause, pour nos enfants et leur avenir.

Affichons notre soutien à cet événement en éteignant vos lumières, fermez pendant une heure votre panneau électrique général. Le but de cet mobilitation mondiale n'est pas de faire des économies d'électricité mais bien de montrer aux gouvernements que nous sommes mobilisés sur un sujet bien précis, l'environnement, la planète. Samedi 28 mars nous manifestons tous ensemble mais d'une façon différente. Nous ne sommes pas dans les rues, mais bien chez nous, il y a toujours des moyens de montrer notre différence et notre intérêt.

Inscrivez-vous sur www.earthhour.fr en France ou en Grèce www.earthhour.org/greece

vendredi 13 mars 2009

ENFIN VENDREDI !

Mon slogan préféré : ENFIN VENDREDI !

Encore une semaine difficile appartenant au passé, c'est vendredi que tout se termine. Vous me direz il est 7 heures du mat, t'as encore plus de 10 heures devant toi ... Bon d'accord, j'ai encore du taf sur la planche jusqu'à cet après-midi, mais entre nous, cette sensation qu'aujourd'hui tout commence, n'est-elle pas agréable ?

Déjà dans ma voiture, ma station de radio grecque préférée nous rappelle ohé ohé que c'est vendredi. Ma radio du matin préférée : Lampsi Fm avec Katerina et Dimitris (à partir de 6 heures du matin).

Déjà je ressens que je vais passer un bon week-end, en famille, avec mes amis (mes vrais amis... soit-dit en passant). Je vais, enfin..., pouvoir faire ce qu'il me plaît, avec qui plaît, quand ça me plaît.

Cet après-midi, loin de la circulation agitée du centre d'Athènes, je vais regagner mes pénates, loin du bruit, dans mon quartier revitaillé par les corbeaux mais tellement reposant.

Vendredi ou samedi, c'est devenu une institution mais pas une obligation, nous nous retrouvons entre amis et nous profitons de ces bons moments ensemble autour d'une pizza (faite maison bien sûr) ou d'un "grec" comme le disents mes compatriotes en France : un bon souvlaki avec pita.

Il paraît que c'est devenu à la mode : paréa du vendredi (compagnie du vendredi).

A nous donc, à vous donc : Profitez-en ohé ohé c'est vendredi, oubliez tout. Lundi matin revient à grand galop, ne perdons pas de temps.

mercredi 4 mars 2009

UN VOTE POUR LE GREC DE TOUS LES TEMPS

Bon, je ne suis pas féministe, non que ce soit mauvais en petite quantité ... , cependant c'est quand même fou qu'en lice des "dix Grecs de tous les temps" pas une seule femme n'ait été désignée.

Pas la moindre Bouboulina, Mélina Mercouri, Sappho, Hélène, Pénélope ... Que des Hommes !!! et rien que des hommes ...

Voici donc la nouvelle production de la chaîne de télévision "SKAÏ" sur les traces d'un concept de la BBC, "OI Megaloi Ellines" (Les Grecs célèbres). Grand événement très médiatisé qui tend à vouloir désigner par le vote du public le plus grand Grec de tous les temps.

Sur un même concept qui a eu du succès dans d'autres pays européens, en particulier en France, en Allemagne, en Belgique, en Espagne... l'émission en Grèce sera présentée et animée par le journaliste Alexis Papahelas, journaliste très compétent de la télévision grecque alors que le tournage de la série en question a eu lieu dans de nombreuses régions de Grèce, de France, d'Egypte, d'Italie et à New-York.

L'élection a subit trois phases : la première s'est terminée en mai 2008 pour l'élection des 100 premiers Grecs de tous les temps. Près de 38.500 personnes ont participé à ce premier vote.

La deuxième phase s'est achevée le 23 février dernier avec un court-reportage sur chacun des lauréats pour arriver à la liste finale qui nous est présentée : 10 lauréats ... et aucune femme !

La troisième phase et l'élection finale se tiendra le 18 mai prochain au choix du Grec de tous les temps, élection à laquelle vous êtes, vous, moi et tous les autres appeler à participer.

Voici donc les dix lauréats :
- Alexandre le Grand
- Giorgos Papanikolaou, médecin (test PAP, frottis)
- Aristotelis
- Théodoros Kolokotronis
- Socrate
- Ioannis Kapodistrias
- Eleftherios Venizelos
- Platon
- Perikles
- Konstantinos Karamanlis

Fillélinès, Philhéllènes, amoureux de la Grèce et de son histoire, vous pouvez voter pour celui ou ceux qui vous semblent être le Grec de tous les temps :

Et pour notre ego féminin, voici les noms des quelques femmes qui ont été choisies dans la centaine et qui malheureusement ne sont pas arrivées en tête des 10 :

- Helène Glykatzi-Arhweiler
- Maria Callas
- Mélina Mercouri
- Laskarina Bouboulina
- Elena Mouzala
- Aliki Vougiouklaki

mardi 3 mars 2009

LE CAREME AU VERT



Le lUNDI PUR, Kathara Deftera, a été fêté en cette année de crise économique au parc environnemental "Antonis Tritsis" dans la louange grecque traditionnelle et la rigueur.


Le parc environnemental "Antonis Tritsis" est situé au nord-ouest d'Athènes à 20mn du centre de la capitale. C'est un très beau et grand parc, un des poumons d'Athènes à préserver, mais qui malheureusement est délaissé depuis de nombreuses années.



A cheval sur plusieurs munipalités de ce quartier de banlieue d'Athènes - Agioi Anargyroi, Ilion, et Kamatero - ce parc est situé dans une vallée qui à l'origine avait été acquis par la famille royale de Grèce, entre 1848 et 1861, a une surface de 1000 hectares ouvert au public (sur une totalité de 2500 ha qui est exploité) plus communément appelé dans le quartier "Pyrgos Vassilissis" (la Tour de la Reine a été inauguré en 1854). Il avait été alors choisi parce que le climat de la région était très bon pour les malades. Un des meilleurs de Grèce, il paraît. Quelle chance d'habiter dans cette région !


A l'époque, dans ce parc destiné à la recherche, ont été planté des milliers d'arbres fruitiers, 3700 muriers, des pistachiers, des vignes, des oliviers et des milliers d'autres variétés de plantes rares ornementales en provenance de l'étranger. On y a cultivé aussi le coton, les céréales, les pommes de terre, légumineuses .... Aujourd'hui, on peut y voir les oliviers, pistachiers et les vignes (fermées au public). Il y a même un haras.



Je connais ce parc depuis plus de vingt ans maintenant puisque je suis à 10 minutes à peine à pied de cet immense parc. Il est passé d'un état naturel, sauvage et abandonné à un beau parc un peu mieux aménagé, beaucoup moins sauvage mais malheureusement encore et toujours abandonné malgré les multiples essais d'améliorations au cours de ces années ..






Il est le point de rencontre ici pour les jeunes, les amateurs de jogging, les mères de famille avec leurs enfants, des cyclistes mais encore des écoles qui y organisent leurs excursions. Pendant l 'été il abrite de nombreux festivals, de musique (traditionnelles ou plus modernes), de rencontres d'associations et autres.



Les jeunes de la région s'y rencontrent, vont à l' ''estia" comme ils l'appellent. Les écoles organisent des journées environnementales en y plantant des arbres. On se rapproche de la nature.



Une grande richesse pour cette région considérée comme ... un réconfort pour les parents qui autorisent leurs ados à s'y retrouver car proche de leur domicile. Tout à côté, un ensemble "Ster cinémas" avec cafétérias, cinéma et autre endroits fooding. A l'intérieur même du parc, proche du haras, quelques échoppes qui vendent des produits bio.




Pour le carême, chose bizarre, alors que les années précédentes les municipalités aux alentours organisaient d'immenses buffets et distribuaient des laganas, de la soupe "fassolada" et autres mezes traditionnels, cette année, rien de tout cela. La crise économique s'est fait ressentir.
Cela n'a pas bien sûr empêché qu'hier, premier jour du carême orthodoxe, une foule immense s'y est assemblée. Des pique-niques ont été improvisés par les amateurs du parc et par ceux qui, habitant le centre ville, s'y sont réfugiés pour une journée, le temps étant de la partie ! Il faisait très beau même si le vent était frais de temps en temps. Les familles ont passé un bon moment ensemble, les enfants jouaient libres et lancaient leurs cerfs-volants, coutume oblige.


Je redoute par contre l'image que nous risquons de trouver aujourd'hui : désolement car comme d'habitude après ce genre de rassemblement ceux qui y ont passé une journée inoubliable auront très certainement laissés leurs restes (ordures, sacs plastiques et autres gobelets de fortune) qui vont être ramassés petit à petit par ceux qui prennent, peu, soin de ce parc ou seront éparpillés par le vent athénien.

Je vous conseille une fois au moins une visite de ce parc, immense poumon de l'Attique, notre héritage pour nos enfants. Depuis des années des SOS sont lancés de part et d'autres pour le sauvetage du parc Antonis Tritsis.


Pour s'y rendre :
Deux accès possibles, par l'avenue Dimokratias ou Menidiou (bus A10 et B10, 714 et 735) ou par l'avenue Fylis (bus A12, B12 et 704).
Vous venez en voiture ?

Route de l'Attique (Attiki Odos) : Sortie Acharnai, sortie numéro 7 vers l'avenue Dimokratias. Sortie numero 6, sortie Fylis.

Route nationale Athinon-Lamias : sortie Treis Gefyres, vers Agioi Anargyroi, Fylis, Acharnai.


Site internet du parc : http://park.ornithologiki.gr

dimanche 1 mars 2009

MA CHERE LAGANA


En faisant mes courses hier matin, je suis allée chercher comme d'habitude mon pain chez le boulanger du coin.

La discussion qui commencait à chauffer était concentrée sur le prix de la lagana. Le pain azyme qui ne se vend qu'un seul jour par an, le Lundi pur ou Kathara Deftera (2 mars 2009).
Il paraît que cette année son prix devrait être compris entre 2,50 et 2,80 € ! Trop cher quand même même s'ils annoncent à la télé que les prix seront ceux de 2007, contre 3€ en 2008.

Quelle est la différence entre la lagana et le pain de tous les jours ?

- le prix, pas de doute !
- la forme
- du pain sans levain
- la tradition

Bon, d'accord pour tous ces points relevés : c'est la tradition, et je suis pour les traditions, même si elle n'est pas la mienne elle l'est devenue pour ma famille. Donc, je suis stricte : on mange de la lagana le lundi pur !

Ce n'est pas une raison par contre d'en payer les frais. Ce n'est que du pain, rien de bien difficile à faire homemade !

Je viens donc de trouver une recette, j'espère qu'elle sera bonne. Je vais dès cet après-midi commencer à préparer mon levain.

On verra bien le résultat demain ....

La recette du pain du Lundi pur : LAGANA

Je l'ai trouvée sur le site GREEKMASA (http://www.greekmasa.gr/index.php?option=com_content&task=view&id=1473&Itemid=49) et elle me semble tout à fait correcte. Voyons-voir les ingrédients et le savoir faire :

Ingrédients pour 3 à 4 laganas (moi je me contenterai de faire que la moitié des ingrédients) :

* 60 gr. levure fraîche ou sèche (2 cuillères à soupe)
* 2 tasses d'eau chaude (40 degrés)
* 1 kilo de farine blanche et de farine de village pour tous les usages (50/50)
* 2 cuillères à café de sel
* 2 cuillères à soupe d'huile
* 2 cuillères à soupe de sucre
* des graines de sésame

Temps de préparation : 12 heures (pour la montée du levain)
Temps de cuisson : 20 mn

Savoir-faire :

Dissoudre la levure dans la moitié d'eau chaude, y ajouter un peu de la farine pour en faire pâte un peu épaisse, couvrir avec un film plastique et laisser dans un endroit chaud environ 12 heures.
Les 12 heures passées, tamiser le reste de la farine y joindre le sel .

Dans une bassine, mettre la farine tamisée en forme de fontaine et au centre y ajouter le sucre, l'huile, la levure et le levain avec une 1 tasse et demie d'eau tiède, ou tout au mieux autant de liquide que de besoin pour préparer en prenant de la farine jusqu'à ce que vous arriver à une pâte assez molle, élastique et malléable. Travailler la pâte fermement de 8' à 10 mn.

Diviser la pâte préparée en 3 ou 4 balles égales. Badigonner-les avec de l'huile d'olive et les mettre dans le bol. Couvrir afin de leur permettre de doubler de volume.

Etaler chaque balle sur une surface plate farinée avec votre rouleau à patisserie, et préparez 3 à 4 pains rectangulaire à bout arrondis d'un diamètre de 18-20 cm.

Laisser doubler de volume.

Une fois que vos pains ont gonflés, appuyez avec les doigts à différents endroits de la pâte, en y laissant en profondeur des empreintes sur la surface. Certains se servent d'une fourchette. Aspergez d'eau et recouvrir de graines de sésame.

Cuire le pain Lagana dans un four préchauffé à 200 degrés pendant environ 5'-20 mn.


Le Laganas est un pain qui sèche très rapidement. Il est préférable de le manger le jour même. Sinon, lvous pouvez les stocker dans le congélateur dans un sac en plastique hermétiquement fermé (maximum 3 mois).